Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

QUE DE BOUE NOUS RAPPELLE MONSIEUR FRESNEAU.

Salut !

C'est vrai, le Quartier des Musiciens n'est plus ce qu'il était. Nous vivons dans la boue. On dirait qu'un cyclone, une tempête est passé par là.

Hier soir, j'ai rendu service à quelqu'un (une arabe) qui a voulu aider sa voisine (une portugaise ou polonaise) à apporter quelques courses.

"Chez nous c'est vraiment la diversité et on s'entraide quand on peut."

Comme elles avaient beaucoup de choses, Je l'ai donc fait bien volontiers.

Mais quelle fut ma surprise, quand j'ai vu où nos pas nous menaient !

Dans un torrent de boue, je n'ai jamais vu cela.

Après beaucoup de feuilles mortes sur les routes dans ce quartier (alors qu'ailleurs dans la ville c'est propre), nous voici avec un "torrent de boue".

J'ai tenu malgré tout à les aider jusqu'au bout. Heureusement, car il y avait beaucoup de paquets.

Surtout, qu'il n'y a aucune lumière. Vous entrez dans les immeubles après avoir marché où il ne faudrait pas (failli glissé) les chaussures très sales. Bon courage à ceux qui vont nettoyer les halles et les escaliers.

Les ouvriers ont essayé de faire une allée provisoire je pense, mais sans lumière, ce n'était pas facile d'arriver dans le hall. Les grilles on ne les voyait même pas il était 20 heures.

L'endroit que nous appelons un parc où vont jouer les enfants : que de la boue. Déjà, on leur avaient mis il y a deux ou trois ans quelques jeux (ce qui avait été promis avant les élections), ces derniers ont été retiré assez rapidement quelques jours plus tard. On nous a dit que les jeux ont été déplacé et mis dans le centre-ville.

Ils n'ont qu'une petite maison pour jouer. Des feuilles il y en a encore, alors que tout Argenteuil est bien nettoyé, ici RIEN.

   Par contre, ces travaux auraient pu comme ailleurs être faits durant l'été ou même avant et pourquoi ne pas embaucher des chômeurs, des jeunes durant les vacances s'il manque de la main d'oeuvre ? Tout le monde n'ayant pas pu partir durant ces beaux jours.

Quand ce remue-ménage finira t-il ?

D'autre part, on ne comprend pas, pourquoi avoir coupé des arbres cette semaine ?

Des arbres jeunes, sous lesquels grâce à leurs branches quand il faisait très chaud, les gens allaient discuter. Et les hommes d'un certain âge qui sur un banc discutaient parlaient sous ces branches ?

Hier, j'ai vu ces messieurs tristes assis sur le banc, près de l'endroit où se trouvaient ces arbres.

Par ailleurs, des personnes m'ont demandé, qui va payer pour la première société qui a fait des travaux sur la Dalle, mais avait "oublié" les égouts pour l'évacuation de l'eau quand il pleut.  

L'eau stagnait des jours durant sans pouvoir s'en aller . Et quand il a neigé, il fallait faire très attention, car on pouvait glisser.Heureusement qu'il n'y a que des jeunes et des enfants qui sont tombés. Enfin ceux que j'ai vu et heureusement sans gravité.

D'autre part, on a enlevé une rampe qui permettait aux femmes avec poussettes, des gens avec un chariot la possiblilité de se rendre dans les magasins ou dans les organismes publics de façon autonome. Maintenant, les mamans, les jeunes mères avec deux ou trois enfants et un bébé dans une poussette, sont obligée d'attendre le plus souvent que quelqu'un vienne afin qu'on les aide pour les esclaiers

Quand il pleut, il faut faire attention afin de ne pas se retrouver au pied de l'escalier en bois (ce dernier glisse selon les chaussures que l'on porte).

Les personnes qui ne voient pas bien ne peuvent prendre cet escalier, quand arrive la nuit, sinon elles ne voient rien ou pratiquement rien. Que nous donnera début 2012 ?

Ce quartier de la ville est-il devenu "NEGATIF" POUR TOUJOURS ?

Comme au Val-Sud, Val-Nord les gens ne peuvent plus avec ces travaux.

Espérons qu'il n'y aura plus d'accident ni d'incident à cause de ces derniers. 

Enfin, je ne comprends pas. Dans beaucoup de villes, bien sûr des travaux sont entamés, mais tout en gardant leurs côtés "anciens" qui donnent un certain cachet à leur ville, leur village, leur commune alors qu'à Argenteuil, c'est le contraire. (Ici, je dis ce que me disent les habitants surtout ceux du Val-Sud, qui regrettent ces travaux pour lesquels ils semblent n'avoir pas été consultés).

Même les jeunes ne se retrouvent plus. Ils parlent de leur enfance, de ce qu'ils faisaient avec tel ou telle chose avec nostalgie. Ils disent regretter ce temps. Heureusement qu'ils sont encore jeunes.

Qu'en sera-t-il dans quelques années ?

Bien que j'ai un doute, car je vais parfois dans des réunions où souvent se trouve Monsieur le Maire surtout à Marcel Cachin. Mais comme plusieurs personnes m'ont certifié qu'ils n'étaient pas au courant...

  Bref ! Avec tout ceci, j'oublie pourquoi j'ai ouvert cette page.

Ici, c'est trop plein. Je vous en parle tout de suite dans un autre post.

                                  A TOUT DE SUITE !

                                       JCLAVEAU

Les commentaires sont fermés.