Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le 22 février 2012, Journée Européenne des Victimes et dernier jour de ...

...Carnaval.

Salut !

Mercredi 22 février 2012, c'est normalement le Mercredi des Cendres.

Dernier jour de Carnaval qui voit mourir sa Majesté Vaval.

Espérons que cela ne vous empêchera pas de participer à cette manifestation !

Journée européenne des victimes 2012

Dans le cadre de la Journée européenne des victimes, l'Association nationale pour la reconnaissance des victimes (ANPRV) organise une rencontre rassemblant plus de 200 associations et fédérations de victimes, d'aide aux victimes, des ministères et des collectivités territoriales.

Destinée à valoriser l'action de différents acteurs en faveur du soutien et de l'aide aux victimes, cette manifestation accueille chaque année un large public avec la mise en place d'ateliers de prévention.

Pour le ministère de l'intérieur, la Police et Gendarmerie nationales, la préfecture de police de Paris et la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, animeront les ateliers de prévention sur les thèmes suivants :

  • la sécurité routière ;
  • les dangers des drogues ;
  • la cybercriminalité ;
  • les escroqueries aux cartes de crédit ;
  • la prévention des séniors ;
  • la formation aux premiers secours...etc.

 A Paris, rendez-vous

Le ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration est partenaire de la Journée européenne des victimes, qui se tiendra le mercredi 22 février 2012 dans les Jardins du Trocadéro, à Paris.

 Message d'un collectif de Nouvelle Calédonie. C'était en 2011, mais il n'y a pas eu de changement.

La loi, c'est presque toujours la même chose.

Le plus souvent les victimes ne sont plus. Certains chauffards se voient infligés des peines minimes.

Ils font souvent appel, voient leur peine diminuée et même ils sont relâchés, pour "vice de forme".

Et si ceux qui font les lois, se mettaient à la place des victimes, des parents, enfants, familles etc ?

Quel seraient leurs réactions si un jour leur entourage se trouvait confronté à un tel drame ?

Les commentaires sont fermés.