Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arte nous a proposé comme documentaires ces derniers jours...

Salut !

Comment allez-vous ? Bien j'espère ?

Je vous propose de revoir certains documents diffusés sur Arte.

L'affaire a fait les gros titres de l'actualité en avril 2001 : un bateau battant pavillon nigérian, l'Etireno, est suspecté de transporter des dizaines d'enfants du Bénin, du Togo et du Sénégal pour aller les vendre comme esclaves au Gabon. Lorsque le navire, après trois semaines d'errance, revient à son port d'embarquement, il en descend en effet une quarantaine d'enfants mineurs. Le bâtiment appartient à Jonathan Akpoborie. Ce footballeur nigérian, gamin des rues formé dans l'équipe nationale, a fait l'essentiel de sa carrière dans des clubs allemands, à Rostock, Stuttgart et Wolfsburg où il a marqué une soixantaine de buts en quatre saisons. Avec l'argent de son transfert à Stuttgart, Akpoborie a pris des participations dans deux navires et en a confié la gestion à des membres de sa famille. L'affaire de l'Etireno signe immédiatement la fin de sa carrière. Il retourne en Afrique et tente de prouver son innocence, mais personne ne veut l'entendre. Le documentaire lui donne la parole, ainsi qu'à deux des enfants embarqués sur le bateau, Adakoun et Noumon, qui racontent leur terrible odyssée. En mettant ces témoignages en parallèle, le film interroge sur le douloureux sujet du trafic d'êtres humains dans des pays marqués pendant des siècles par l'esclavage, mais soulève aussi la question des transferts entre les clubs de football - une autre façon de faire du commerce avec des hommes.

  Comment le "cabas Barbès" s'est retrouvé dans la vitrine des magasins de luxe . Le geste des Français et des Allemands pour montrer que quelqu'un est fou.

l'histoire d'un symbole de l'industrie du luxe : Louis Vuitton et enfin : la devinette.

  • l’objet :
    Alice Diop est une Française d’origine sénégalaise. Récemment, à Paris, elle a découvert son cabas Barbès dans la vitrine du magasin de luxe Louis Vuitton !

  • l'onomatopée :
    Que disent les Français et les Allemands pour montrer que quelqu’un est fou ?

  • la marque :
    Corinne Delvaux nous retrace l’histoire d’un symbole de l’industrie du luxe : Louis Vuitton.

  • la devinette

             BON WEEK-END AVEC ARTE. Si vous ne connaissez pas (ce qui m'étonnerais, profitez pour découvrir cette télévision).
                                                  JCLAVEAU
 
P.S : En cliquant sur : "jouer " dans la vidéo, j'ai pu lire cette dernière. Essayez. Sinon, je vous la remettrai vendredi ou samedi.
Document qui mérite d'être vu comme tous les documentaires de cette chaîne.
 
Cliquez sur les mots soulignés surtout cabas barbès arrivé sur ARTE CLIQUEZ SUR LA VIDEO, OU AUTRE. Vous avez encore la chance de la voir mais peut-être jusqu'à minuit.


Les commentaires sont fermés.