Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les enfants vont à l'école afin qu'on leur apprenne "les rudiments de la VIE".

Salut !

Dernier post. Je m'en vais trop dur.

Vendée : l'enseignante avait eu des relations sexuelles avec un élève de 12 ans.

Leur relation a perduré durant trois ans. L'enfant ne s'est confié qu'en 2011.

Illustration, photo Michel Amat

Illustration, photo Michel Amat

Une enseignante d'un établissement catholique traditionaliste de Vendée a été condamnée lundi par le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon à six mois de prison ferme pour avoir eu des relations sexuelles avec un élève âgé de 12 ans. 

Cette mère de famille de cinq enfants aujourd'hui âgée de 39 ans, qui comparaissait pour "atteinte sexuelle sur mineur", a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la jeune victime durant trois ans, entre 2007 et 2010.

Accompagnée à l'audience de son mari, la prévenue en jupe plissée a évoqué un "péché mortel" tout en assurant avoir vécu une "histoire d'amour" avec l'enfant. La victime, d'origine anglaise, était scolarisée en CM2 à l'école privée  Nazareth de Chavagnes-en-Paillers (Vendée), quand la liaison a commencé.

Il faudra trois ans avant que l'adolescent, aujourd'hui âgé de 17 ans, ne se confie au directeur de son établissement et que sa mère ne dépose finalement plainte, en avril 2011.

L'avocat de la victime a estimé que l'enseignante, qui a affirmé s'être confiée sans succès à un abbé au début de la liaison, avait été la proie d'une "passion déraisonnée". Condamnée à une peine de six mois de prison ferme, la prévenue est également frappée d'une interdiction d'exercer une activité en contact avec des mineurs. Le parquet avait requis 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis.

SOURCE  :

http://www.sudouest.fr/2012/09/04/vendee-une-enseignante-condamnee-pour-relations-sexuelles-avec-un-eleve-de-12-ans-811596-7.php

               Je vous laisse à vos réfléxions.
                            JCLAVEAU

 

Les commentaires sont fermés.