Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un ami de Clément Méric, présent lors de la bagarre, témoigne.

Salut,

Suite à cette altercation qui a vu "mort d'homme", écoutez ce que dit un jeune qui était son ami et se trouvait avec lui.

Le jeune homme affirme que le groupe d'extrême droite est bien responsable de la bagarre qui a coûté la vie au jeune militant.

(Francetv info / Peggy Mauger et Benoît Verron - France 3)

Par Francetv info

Mis à jour le 08/06/2013 | 00:34 , publié le 08/06/2013 | 00:34

INFO FRANCE 3 - Dans quelles circonstances exactes est mort Clément Méric? Selon les premiers résultats de l'autopsie, connus vendredi 7 juin, le jeune homme est décédé des suites de plusieurs coups qui lui ont été portés lors d'une altercation avec un groupe de skinheads, pas du choc sur un plot métallique. Selon une des sources, il n'est toutefois pas démontré que les coups aient été portés avec un coup de poing américain, comme cela avait pu être évoqué.

Un ami de Clément Méric, témoigne au micro de France 3. Romain*, un étudiant en Histoire de 23 ans à Paris et membre de l'Action antifasciste Paris Banlieue, comme Clément Méric, était présent sur les lieux de la bagarre. Il raconte.

"Ils se sont jetés sur nous avec des armes"

Selon lui, les skinheads d'extrême droite croisés lors de la vente privée "avaient des t-shirts avec des inscriptions ouvertement racistes, '100% pure race'. Nous leur avons fait savoir notre désapprobation""Nous reconnaissons les invectives verbales", explique Romain. "Par contre, la responsabilité de la bagarre revient clairement au groupe d'extrême droite, qui s'est jeté sur nous avec des armes".

Continuez votre lecture en allant consulter l'URL suivant :

http://www.francetvinfo.fr/info-france-3-un-ami-de-clement-meric-present-lors-de-la-bagarre-temoigne_342662.html#xtor=AL-48

                                                   Bonne journée.                          

Les commentaires sont fermés.