Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Otages français au Sahel : contact renoué avec les kidnappeurs.

Salut,

Comment allez-vous ? Et les enfants bien aussi j'espère ?

Bref ! Sachez que pour les otages, un ESPOIR.

Ce qui suit est écrit par: Publié le: 20 juin 2013
Le contact a été renoué avec les ravisseurs de Thierry Dol, Marc Féret, Pierre Legrand et Daniel Larribe, les quatre otages français enlevés il y a plus de 1 000 jours sur le site de la mine d’uranium d’Arlit au Niger.

Ils seraient aux mains de Yahia Abou el-Hammam, le nouveau chef d’AQMI pour la zone sahélo-saharienne après la mort d’Abou Zeid, qui serait disposé à négocier leur libération.Les touaregs qui jouent les négociateurs pour la libération des otages affirment que ces derniers sont en Algérie, divisés en deux groupes. Les ravisseurs sont décidés à trouver un accord financier pour en finir avec cette affaire et ce, le plus rapidement possible comme le montre leur grande disponibilité à négocier. Mohamed Akoté, un ancien rebelle touareg devenu ministre de l’Environnement au Niger aurait rencontré Yahia Abou el-Hammam pour une nouvelle tentative de négociation. Celle-ci, portant sur le paiement d’une rançon de plus de 40 millions de dollars US, n’aurait pas abouti. Côté français, l’Etat affirme que plus aucune rançon en argent ne sera versée aux terroristes. Il se consacre désormais à la recherche d’un accord politique. Au début de ce mois, dès que l’information sur la détention des otages en Algérie lui est parvenue, la DGSE française a dépêché un émissaire à Alger où les autorités seraient disposées à coopérer. L’idée de la France est d’obtenir la libération de ses ressortissants contre celles de responsables d’AQMI dont un certain nombre est détenu dans les prisons algériennes.

Merkel-obama-672x359.jpgAvec la barre des mille jours de détention franchise, la pression monte du côté de la France où le président François Hollande s’est personnellement saisi du dossier. Les familles des otages organisent ce samedi une journée nationale de mobilisation. Elles seront reçues le 4 juillet prochain par le président.

MALGRE TOUT BONNE NUIT,  ET PRIONS AFIN QU'IL Y AIT UN ABOUTISSEMENT HEUREUX.  

P.S : Actuellement à 4 h 07 sur France Ô :

La mort effroyable de Johnny Catherine surnommé le Lion.

http://www.franceo.fr/direct

Sur l'île de la Réunion, le 26 décembre 2004, Johnny Catherine, ancien champion du monde de boxe française, est assassiné de manière particulièrement barbare. Pris dans une embuscade dans le quartier déshérité de Saint-François où il a grandi, il est attaqué par une trentaine de...

                              

Les commentaires sont fermés.