Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quelques unes des dernières nouvelles lues, entendues via la poste.net.

Salut,

Comment allez-vous ? Et les p'tits bouts ?

La France va essayer cette année de faire partie de ceux qui vont certainement disputer la finale de cette belle coupe, pourquoi pas ?

Beaucoup de français parmi les internautes ont suivi cette course, même les enfants. Ce serait génial si la France arrive à rester en course jusqu'à la finale. Nous allons donc suivre cela encore de plus près.

Regardez et surtout écoutez donc ce qui est dit :


Le Soir BFM: Coupe de l'América: la Team France... par BFMTV

 
La Poste, une inexorable mutation ? par francetvinfo

 Je trouve cela SUPER, surtout qu'on connaît pour ainsi dire mieux le facteur qu'un inconnu.

Attention, notre facteur devra rester quand même notre facteur avec ce petit + pour nous, pourquoi pas ?

Pour une personne âgée ou non, une jeune mère de famille, une personne malade, quelqu'un qui n'a pas de moyen de locomotion, pourquoi pas ? Cela se fait déjà dans quelques villages, pourquoi pas ailleurs ? Mais que cela ne détruise pas d'autres métiers mais au contraire...

 Et surtout, pas de MUTATION. Notre FACTEUR doit RESTER NOTRE FACTEUR. Ouvrir notre boîte aux lettres et trouver notre courrier entrain de nous attendre sagement avec des mauvaises et surtout de bonnes nouvelles cela fait plaisir.

 
Le Soir BFM: Le Pape François: "personnalité de... par BFMTV

 Et aussi :

«Les jeunes votent encore trop souvent là où vivent papa-maman»

Publié le 12 décembre 2013 à 03h26

Quelques semaines après avoir pris la suite de Thierry Marchal-Beck à la présidence du Mouvement des jeunes socialistes, Laura Slimani, 24 ans, explique pourquoi ils se lancent, avant la date limite du 31 décembre, dans une campagne d’inscription des jeunes sur les listes électorales. D’autant plus importante que l’abstention chez les moins de 30 ans est forte et que les primovotants de 2014 n’ont pas connu le FN au second tour en 2002…

Pourquoi se lancer dans une campagne d’inscription sur les listes électorales ?
Mais pourquoi voter là où on vit ? La mobilité peut aussi pousser à vouloir garder un bureau de vote fixe…

Changer de lieu de vote est la dernière chose à laquelle les jeunes pensent quand ils s’installent. On vote encore trop souvent là où vivent papa-maman. Or, des voix de gauche dans des villes étudiantes comme Bordeaux, Nice, Marseille, Rouen ou Strasbourg peuvent être précieuses.

JCLAVEAU AJOUTE : Pour moi, je trouve que c'est bien de voter où on a vécu surtout que souvent ce sont les parents qui leur font comprendre qu'il faut aller voter, on y va en famille et ils revoient leurs anciens amis, sont heureux quand ils ont des enfants de leur montrer où ils ont été à l'école et profitent pour leur parler de quelques anecdotes qui ont jalonné leur parcours scolaire.

Quand j'ai voté, je l'ai vu et même ma fille était heureuse de dire à son fils que c'était son école. Les petits-enfants aussi quelquefois vont dans la même école qui a vu s'asseoir sur ses bancs leurs parents et quelquefois les grands-parents.

Et enfin pour terminer :


Infô-Afrique du 12-12 à 00h28 [Intégrale] par francetvinfo

Ce qui se passe en Afrique avec et pour les soldats français à droite de sa plateforme (laposte.net) via Dailymotion, Francetvinfo, BMFTV, Liberation.fr etc...

 ALLEZ, ALLEZ, on se réveille. Faut préparer le café afin de prendre un petit déjeuner avant de partir.  BISOUS

Aïe ! Je suis allée me coucher. Oh zut ! Je voulais aller chez le dentiste tôt ce matin, c'est loupé. Je vais y aller vers 16 heures car je n'en peux plus. Cela fait quelques jours que j'ai mal. Mais la peur de la piqûre... Je ne suis pas "un héros" devant ce petit instrument. Même si c'est juste pour enlever le nerf.

Les commentaires sont fermés.