Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Depuis le début de cette Coupe du Monde 2014, comment cette manifestation...

... Est vue dans certains coins de France mais aussi ailleurs.

Salut,

Comment allez-vous ? Triste ? Espérons que votre équipe fera tout pour s'en sortir avec "Panache".

 
18h aujourd'hui : Coupe du monde de football par TELENANTES

18h aujourd'hui : Coupe du monde de football

Télénantes

par Télénantesofficial          61 vues

 
18H spécial Coupe du monde... vue d'ici ! A Nantes, c'est comme à Rio : on commence à vibrer football. Avec Olivier Cailler, Fabrice Pancrate du FCNantes et Manou d'Elmer Food Beat, on se rappelle les bons moments des coupes du monde précédentes et on voit qu'à Nantes on est passés à suite... Sous la vidéo.
 Sachez aussi, maintenant enfin il y a quelques minutes via
ARNAUD COMTE, NICOLAS AUER - FRANCE 2) Par Francetv info

Mis à jour le 04/07/2014 | 16:12 , publié le 04/07/2014 | 15:28

Ils ont fait des folies pour aller soutenir l'équipe de France jusqu'à Rio (Brésil). Pour les supporters des Bleus, assister au quart de finale de la Coupe du monde contre l'Allemagne est déjà un rêve. Une victoire et un ticket pour les demi-finales seraient désormais l'apothéose.

Sur les plages de la ville, Français et Allemands s'affrontent déjà à distance, en se remémorant les souvenirs d'une affiche historique : la demi-finale du Mondial 1982 en Espagne.
 
 
 
Des supporters français, avant le quart de finale contre l'Allemagne, à Rio de Janeiro, le 4 juillet 2014.Des supporters français, avant le quart de finale contre l'Allemagne, à Rio de Janeiro, le 4 juillet 2014. (PATRIK STOLLARZ / AFP)
Par Boris Jullien

Mis à jour le 04/07/2014 | 18:20 , publié le 04/07/2014 | 16:44

Une affiche historique, dans un stade mythique. La France affronte l'Allemagne, vendredi 4 juillet, à 18 heures, en quart de finale de la Coupe du monde au Maracana, à Rio de Janeiro (Brésil). Les Bleus rencontrent leur meilleur ennemi, la Mannschaft, pour une place en demie.

• L'esprit de revanche – après les éliminations de 1982 et 1986 – ne devrait pas animer les joueurs de Didier Deschamps. "J'ai toujours été fier de ce que la France a pu faire par le passé, que ce soit 1998, 2006, a expliqué Blaise Matuidi. 1982, 1986, je n'étais pas né." Idem pour Mamadou Sakho. En revanche, les supporters tricolores comptent bien sur cette nouvelle opposition pour laver l'affront.

 
                                                  A PLUS TARD.
                                    JCLAVEAU
 

Les commentaires sont fermés.