Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dernières nouvelles en provenance du Canada

Salut,

Comment allez-vous ? Et les enfants ? Bien j'espère ?

Ce qui se passe dans certains lieux dans le pays.

Tout d'abord,le temps qui est assez et même très froid dans certaines villes du Canada.

Publié le 11 décembre 2014 à 06h53 | Mis à jour à 06h53

Les précipitations se poursuivent en Mauricie

Au moins une soixantaine d'accidents ou sorties de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Au moins une soixantaine d'accidents ou sorties de route, comme celle-ci sur l'autoroute 40, se sont produits jeudi dans la région.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Le Nouvelliste

 
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La première véritable tempête de neige de la saison à toucher le Québec mercredi a compliqué les déplacements sur les routes, si bien qu'une soixantaine d'accidents ont été enregistrés en Mauricie-Centre-du-Québec. Environnement Canada prévoit de plus un cocktail de précipitations jeudi alors que de la neige, de la pluie, de la pluie verglaçante et du grésil sont possiblement attendus.

 

Le sud du Québec a connu mercredi sa... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le sud du Québec a connu mercredi sa première tempête de la saison.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

D'ailleurs, en raison des conditions climatiques, les écoles, les centres d'éducation des adultes, les centres de formation professionnelle et les services de garde de la Commission scolaire de l'Énergie, secteur de La Tuque seulement sont fermés jeudi.

À Trois-Rivières, une trentaine d'accidents ont été répertoriés mercredi par la Sécurité publique. La Sûreté du Québec dressait le même constat alors qu'au moins une trentaine de sorties de route ou d'accidents ont été dénombrés. Aucune route n'a toutefois été fermée et aucune personne n'a été blessée gravement à la suite de ces accidents.

La Mauricie et le Centre-du-Québec ont reçu mercredi au cours de la journée et de la soirée une vingtaine de centimètres de neige ou de grésil. De plus, des rafales de vent de 30 à 50 km/h, et même70 km/h près du fleuve, ont été enregistrées.

Selon Environnement Canada, les précipitations devaient se transformer en pluie ou en pluie verglaçante, cette nuit ou tôt jeudi matin. On estime qu'un centimètre de neige et un millimètre de pluie pourraient toucher la région.

La suite :

http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201412/11/01-4827185-les-precipitations-se-poursuivent-en-mauricie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_actualites_442_section_POS1

                                                                  II)

Publié le 09 décembre 2014 à 07h17 | Mis à jour le 09 décembre 2014 à 07h17

Soirée sous contrôle

Entre le 27 novembre et le 7 décembre,... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Entre le 27 novembre et le 7 décembre, 123 opérations VACCIN se sont déroulées sur le territoire la Mauricie et du Centre-du-Québec. Durant cette même période, 24 personnes ont été arrêtées pour conduite avec les facultés affaiblies.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

 
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste

(Bécancour) Rien. Zéro. Aucune arrestation. Personne n'a eu besoin de souffler dans la balloune. Il y a des soirs comme ça où tous les automobilistes arborent le sourire angélique de ceux qui boivent uniquement du thé vert... ou presque.

On dit barrage, mais dans le jargon de la Sûreté du Québec, il faut parler de contrôle routier. C'est d'ailleurs ce qui était écrit sur les panneaux installés l'autre soir à l'intersection de la sortie 176 et de la route 132, au pied du pont Laviolette.

Les gens qui étaient en direction de Bécancour ou de Sainte-Angèle savent de quel coin il s'agit. Entre 21 h et 23 h, ils ont dû interrompre leur erre d'aller pour répondre aux questions indiscrètes des policiers.

«Bonsoir monsieur! Bonsoir madame! Vous allez bien? Vous arrivez de quel endroit? Et vous allez où comme ça? Avez-vous consommé de l'alcool? Non? Un verre de vin seulement? En mangeant? Et ça fait combien de temps? Très bien. Merci, soyez prudent et bonne fin de soirée!»

Jusqu'au 4 janvier, la SQ est en mode VACCIN (Vérification accrue de la capacité de conduite Intervention nationale). À toute heure du jour, mais surtout du soir et de la nuit, vous pourriez être invités à entrer dans la danse dirigée par des agents soit dit en passant très sympathiques, surtout lorsqu'on les regarde les yeux dans les yeux et qu'on leur offre une haleine fraîche.

Huit policiers, avec la collaboration de deux contrôleurs routiers affectés aux conducteurs de véhicules lourds, étaient en service pour mener à bien cette intervention qui consiste à s'assurer que personne ne conduit sous l'influence de l'alcool et, ou de la drogue.

La suite : http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/la-vie/201412/09/01-4826487-soiree-sous-controle.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers _contenuinterne=cyberpresse_B2_la-vie_1334235_section_POS1

IV)

Publié le 11 décembre 2014 à 10h12 Mis à jour à 14h28

La police pourra fouiller un téléphone sans mandat

En 2013, près d'un adulte sur quatre a... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

En 2013, près d'un adulte sur quatre a utilisé un téléphone intelligent ou une tablette numérique pour effectuer des opérations en ligne.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Mike Blanchfield
La Presse Canadienne
Ottawa

La Cour suprême du Canada a déterminé que la police pouvait procéder à une fouille limitée du téléphone mobile d'un suspect au moment de son arrestation, et ce, sans obtenir de mandat de perquisition. Elle doit cependant le faire selon des règles précises.

Dans une décision à quatre contre trois rendue jeudi, le plus haut tribunal du pays a jugé que la fouille devait être directement liée aux circonstances de l'arrestation et que la police devait prendre des notes détaillées sur son examen de l'appareil.

Les trois juges dissidents estimaient plutôt que la police devrait obtenir un mandat de perquisition dans tous les cas, sauf en de rares occasions où il existe un danger pour le public ou la police, ou si une preuve risque d'être détruite.

Il s'agit du premier jugement de la Cour suprême relativement aux informations personnelles contenues sur un téléphone mobile, un enjeu ayant mené à des jugements divergents dans des tribunaux inférieurs.

La Cour suprême avait rejeté l'appel de la condamnation pour vol à main armée de Kevin Fearon, en 2009, celui-ci ayant alors allégué que la police avait violé ses droits en fouillant son téléphone sans mandat après le vol d'un comptoir de bijoux.

La haute cour avait estimé que la police avait effectivement violé les droits de M. Fearon, mais avait jugé que la preuve ainsi obtenue ne devait pas pour autant être exclue.

«Les policiers ont simplement pris des mesures qu'ils croyaient raisonnablement légales et, ultérieurement, l'évolution de la jurisprudence a prouvé qu'ils avaient eu tort», écrit le juge Thomas Cromwell au nom de la majorité.

«Il s'agit d'une erreur honnête, commise raisonnablement, et non d'une inconduite de l'État qui exige l'exclusion des éléments de preuve.»

M.Cromwell explique que la cour a tenté de trouver un équilibre entre les exigences en matière d'application efficace de la loi et le droit de toute personne à la protection contre les fouilles, les perquisitions et les saisies abusives, tel que stipulé à l'article 8 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Suite : http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/actualites-judiciaires/201412/11/01-4827298-la-police-pourra-fouiller-un-telephone-sans-mandat.php

Les commentaires sont fermés.