Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce dimanche 11 janvier 2015, c'est le Baptême du Seigneur.

Salut,

Jésus demeure inconnu au milieu de la foule qui est arrivée au Jourdain pour voir à Jean. Jésus est au milieu de nous. L’Évangile ne nous dit rien sur lui; il voit seulement s’ouvrir les cieux et l’Esprit qui descend en forme de colombe.

La voix du ciel a retenti mais c’est Jésus le seul à l’entendre: « Tu es mon Fils, le bien-aimé : en toi j’ai mis ma complaisance ». C’est aussi lui, et lui seul, qui a été poussé par l’Esprit au désert, tout un exile. Quarante jours ont été la durée d’une génération, toute une vie. Jésus est avec nous aussi dans la pauvreté du désert, subissant l’épreuve et la rencontre avec le mal, avec la tentation du Satan. Jésus est comme nous, en tout sauf dans le péché.

 
L’Esprit conduit Jésus tout suite après le baptême. Jésus répond à la déclaration d’amour venant du Père par l’obéissance sous la conduite de l’Esprit Saint. L’obéissance est l’unique réponse possible à cet amour. Jésus voit les cieux ouverts et l’Esprit qui descend sur lui en forme de colombe. Les cieux ouverts veulent signifier que la blessure est guérie, que la séparation entre le ciel et la terre est abolie; ils signifient aussi la nouvelle rencontre entre Dieu et le monde, nouvelle rencontre comme le moment où jadis la colombe sorti de l’arche après le déluge et trouva une terre ferme où se poser.

Il est dit :

« Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie ».

En mission à la suite du Christ! Voilà l’appel qui nous est lancé en ce weekend qui précède la grande reprise. Après son baptême dans le Jourdain, Christ débute son ministère, une mission qu’il nous laisse en héritage. 2015 : année de grâces, année de la famille, année de la vie consacrée, année du discernement pour le chantier Kleopas. Que le Seigneur qui nous baptise dans l’Esprit, nous Le donne en abondance pour réaliser son œuvre. Bonne et sainte année.

 Je vais terminer plus tard.

 

Les commentaires sont fermés.