Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour savoir ce qui se passe dans les Finances de la France.

Salut,

Quelques articles concernant toujours la loi Macron.

Le débat et le vote sur la motion de censure jeudi entre 16h et 18h

Paris, 18 fév 2015 (AFP) - Publié aujourd'hui à 10h58, mis à jour à 11h03 - Réagir

Marteau et livres de justice
© Rafa Irusta - Fotolia.com

Le débat sur la motion de censure UMP-UDI contre le gouvernement aura lieu jeudi à partir de 16h à l'Assemblée nationale, avant un vote à 18h, a indiqué mercredi à l'AFP le patron des députés UMP Christian Jacob.

La décision a été prise mercredi matin à l'Assemblée en conférence des présidents, qui réunit autour de Claude Bartolone (PS) les chefs de file des différents groupes politiques.

Ce débat fait suite à la décision du Premier ministre Manuel Valls d'engager sa responsabilité en recourant à l'article 49-3 de la Constitution, pour permettre l'adoption sans vote du projet de loi Macron en première lecture à l'Assemblée.

Le texte sera considéré comme adopté sauf si cette motion de censure est votée par l'Assemblée.

Même si le Front de gauche a annoncé qu'il voterait cette motion, elle n'a aucune chance d'être adoptée car le cumul des voix de l'UMP, de l'UDI et du Front de gauche (environ 240) est loin d'atteindre la majorité requise des membres de l'Assemblée (289).

La motion de censure est signée par Christian Jacob, son homologue de l'UDI Philippe Vigier et 109 autres députés de l'opposition.

Après ce débat de deux heures (pour savoir ce qui se passera durant ce débat, cliquez sur ce lien : http://www.cbanque.com/actu/50610/le-debat-et-le-vote-sur-la-motion-de-censure-jeudi-entre-16h-et-18h), le vote se déroulera dans les salons attenant à l'hémicycle durant une demi-heure et les résultats seront proclamés à 18h30. Seuls seront recensés les votes favorables à la motion de censure, sans distinction, pour le reste, entre votes contre ou abstentions.

Loi Macron : le groupe PS réfléchit aux suites internes contre les contestataires

Paris, 18 fév 2015 (AFP) - Publié aujourd'hui à 18h56 - Réagir

 

Logo PS
DR

Les députés PS qui ne voulaient pas voter la loi Macron pourraient perdre des responsabilités, comme la rapporteure générale au budget, a indiqué mardi le porte-parole du groupe Hugues Fourage au lendemain du recours au 49-3 sur le projet de loi Macron.

« On ne peut pas être rapporteure générale du Budget et ne pas être dans la ligne du groupe », a estimé M. Fourage devant des journalistes à l'Assemblée dans une référence à Valérie Rabault, qui avait refusé d'indiquer au groupe quel serait son vote sur le texte du ministre de l'Economie.

D'ores et déjà, la frondeuse Nathalie Chabanne, députée des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé au groupe sa décision qu'elle « tirait les conséquences » de la situation et « quittait ses fonctions de vice-présidente », a ajouté M. Fourage, en saluant cette initiative.

 Suite : http://www.cbanque.com/actu/50628/loi-macron-le-groupe-ps-reflechit-aux-suites-internes-contre-les-contestataires

La loi Macron va-t-elle faciliter le changement de banque ?

Par - Publié aujourd'hui à 11h33 - Réagir

Relevé de compte
© ktasimar - Fotolia.com

La question de la concurrence entre les banques s’est invitée dans les discussions du projet de loi croissance et activité, pour laquelle le Premier ministre Manuel Valls a engagé la confiance de son gouvernement mardi. Un amendement adopté, et inclus dans la version provisoire de cette loi, propose en effet de mettre en place un service automatique de transferts d’opérations entre comptes, à l’occasion d’un changement de banque.

« Ce dispositif s’inscrirait dans le prolongement des avancées de la loi consommation adoptée en mars 2014, qui rend obligatoire pour les banques l’aide à la mobilité bancaire » a argumenté le député UMP Philippe Vitel, qui a défendu le texte en séance le 30 janvier dernier.

Ce dernier a reçu l’avis favorable de la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi pour la croissance et l’activité, mais pas du gouvernement, représenté par Emmanuel Macron. Le ministre de l’Economie a bien confirmé que « développer la portabilité [des comptes bancaires] était aussi un objectif du gouvernement », mais a demandé sans succès le retrait de l’amendement, le temps pour le Comité consultatif du secteur financier, qui travaille actuellement sur le sujet, de rendre ses propositions, d’ici au 15 mars prochain.

A l’image de la réexpédition de courrier de la Poste

Si vous voulez découvrir la suite de cet article, cliquez : http://www.cbanque.com/actu/50569/la-loi-macron-va-t-elle-faciliter-le-changement-de-banque

 P.S : Regardez et écoutez le journal de 19 heures via le post qui vous a permis de regarder le carnaval de la Martinique. Vous pouvez regarder cette chaîne aussi longtemps qu'elle émettra. Ce journal nous apprend qu'il y a eu une avalanche heureusement la famille prise au piège avec des enfants dont une fillette de 4 ans qui se trouvait en hypothermie, a été secourue. A PLUS TARD.

 P.S : Si vous aimez les reptiles surtout les serpents, regardez ce documentaire tourné dans la ville de Manaus, qui se trouve au milieu de la jungle.

                                             http://www.france5.fr/direct

                   LE 19/02/2015 à 15 h 30.  

 

Les commentaires sont fermés.