Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

archives

  • les Haïtiens vivant à l'extérieur du pays, n’auront pas besoin de rentrer...

    ... en Haïti pour produire une demande d’extraits d’archives, affirme le president Martelly.

     Salut !

    C'est sûrement une bonne nouvelle pour les haïtiens.

    Port-au-Prince, le 22 mai 2012 – (AHP) - Le programme de gouvernance électronique, e-gouvernance, prôné par le president Michel Martelly commence à prendre forme avec le lancement mardi, aux archives nationals d’Haïti, du service de traitement des demandes d’extraits d’actes civils à l’étranger.
    Le chef de l’Etat qui dit considèrer ce programme baptisé Livraison à l’Etranger (LAE) comme la première manifestation de son programme e-gouvernance, informe que, grace à ce service, les Haïtiens vivant en dehors du pays, n’auront pas besoin de rentrer en Haïti pour produire une demande d’extraits d’archives.
    Il en est de meme pour ceux qui vivent dans les villes de province, a-t-il dit. Ils n’auront desormais plus besoin de venir à Port-au-Prince pour être servi. Il a fait remarquer que le service sera rapide.
    Il a fait savoir que le programme e-gouvernance devrait s’étendre à l’ensemble des institutions publiques et appelle les fonctionnaires à tout faire pour donner aux contribuables un service de qualité.

    untitl11.jpg

                     Monsieur Marthelly Président d'Haïti.

    Le directeur des archives nationales Wilfrid Bertrand a salué la volonté dont fait preuve gouvernement pour moderniser l’administration publique. Avec de la volonté politique on peut faire beaucoup de choses, a-t-il dit.
    Ce programme va permettre de prevenir la fabrication et surtout l’utilisation de faux documents, a indique Wilfrid Bertrand qui informe que, dans les prochains jours, un papier sécurisé sera, en ce sens, utilisé par les archives nationales et les services d’immigration.
    Le programme LAE est realisé, a-t-il dit, avec la collaboration des ambassades et consultas et d’autres partenaires, notamment les maisons de transferts.
    Dans sa phase expérimentale, il est disponible à Miami, Orlando, Cayenne et République Dominicaine. Mais à partir du mois de juillet, il s’étendra aux autres territoires où resident des Haïtiens, a indiqué M. Bertrand.

                                   BONNE SOIREE.

                                JCLAVEAU