Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

assassinat

  • Berck : Le père de notre "petit ange" est bien le compagnon de sa maman.

    Salut,

    Certainement, comme comme moi, vous êtes toujours bouleversé(e)s par ce drame.

    En effet, il faut dire que nous nous posons beaucoup de questions.

    Tout en vous posant ces questions, lisez cet article via LCI.TF1.FR.

    Alexandra Guillet par
    le 09 décembre 2013 à 11h49 , mis à jour le 09 décembre 2013 à 12h43.

    Marche blanche à Berck-sur-Mer samedi 30 novembre

    Marche blanche à Berck-sur-Mer samedi 30 novembre

    / Crédits : LCI

    boulogne sur mer , assassinat , enfant

    Les résultats d'analyses ADN ont confirmé que le compagnon de la mère d'Adélaïde est bien le père de l'enfant. Faute d'état civil elle a été inhumée vendredi dans le carré des indigents d'un cimetière de Boulogne-sur-Mer, révèle la Voix du Nord.

    Les résultats d'analyses ADN l'ont confirmé : le compagnon de la mère d'Adélaïde, la fillette de 15 mois tuée à Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, est bien le père de l'enfant. "Il est identifié, c'est bien le père", a indiqué le procureur adjoint de Boulogne Nathalie Bany. 

    Des fleurs recouvrent la terre encore fraîche, mais il n'y a ni croix ni pierre tombale. La petite Adélaïde a été inhumée vendredi après-midi au cimetière de Capécure, à Boulogne-sur-Mer, révèle La Voix du Nord. L'enfant se trouve dans le carré des indigents. L'enquête a en effet montré que la mère de l'enfant, mise en examen et écrouée pour assassinat, a accouché chez elle, à Saint-Mandé, et n'a jamais déclaré l'enfant aux autorités.

    Adélaïde n'a donc, officiellement, aucune identité et c'est le parquet de Boulogne-sur-Mer qui a décidé de procéder à son inhumation sous "X".

    La suite de cet article via : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/la-fillette-de-berck-enterree-sous-x-a-boulogne-sur-mer-8326545.html

    "C'était une mère magnifique...", dit son compagnon

    Alexandra Guillet par avec AFP
    le 01 décembre 2013 à 07h40 , mis à jour le 01 décembre 2013 à 07h58.
    témoin anonyme (image prétexte)

    Témoignage anonyme - image prétexte

    Le compagnon de la mère et père de la fillette retrouvée morte sur une plage de Berck-sur-Mer, assure dimanche que "c'était une mère magnifique..." dans des déclarations au Parisien/Dimanche.


    Fillette noyée à Berck-sur-Mer :

    la mère avait prémédité son acte sur WAT.tv
    Dans la station balnéaire, quelques 400 anonymes ont participé samedi après-midi à une marche silencieuse en hommage à la petite fille.

    Marche blanche à Berck-sur-Mer :

    "Nous sommes dans l'incompréhension" sur WAT.tv

    Plus : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/fillette-noyee-a-berck-c-etait-une-mere-magnifique-dit-son-compagnon-8321913.html

    Heureusement que des jeunes ont une autre attitude et cela, à l'encontre d'une personne âgée.

    Deux jeunes sauvent une grand-mère du suicide : ils témoignent sur TF1
    Le 08 décembre 2013 à 16h23 , mis à jour le 09 décembre 2013 à 07h47.

    Aube : deux adolescents sauvent une grand-mère de la noyade

    sur WAT.tv


    Vendredi, une octogénaire a sauté dans la rivière à Bar-sur-Aube, dans l'Aube, mais deux adolescents se sont jetés à l'eau pour lui éviter la mort.

    Deux jeunes garçons ont fait preuve de grand courage vendredi en se jetant à l'eau pour sauver une octogénaire  qui voulait se suicider. Vers 14H30, un retraité a vu cette octogénaire, qui disait souffrir de solitude, "enjamber une rambarde de sécurité au bord de la rivière puis sauter à l'eau" pour mettre fin à ses jours.

     Pendant qu'une femme appelait les secours, le retraité a immédiatement alerté deux jeunes qui se trouvaient à proximité, Kara et Vivien, âgés de 17 et 19 ans. "Les deux gamins ont sauté dans l'eau, ils ont été récupérer la grand-mère", a relaté M. Gaudot. Les jeunes sont restés plusieurs minutes dans l'eau. "Elle ne voulait pas lâcher le caillou qu'elle tenait. Elle a dit qu'elle voulait qu'on la laisse mourir ici. Elle nous a un peu expliqué que ça n'allait pas, qu'elle se sentait un peu seule", a raconté Kara, interrogé par RTL. "Et puis après il y a Vivien qui est arrivé, il lui a dit qu'il n'aimerait pas que sa grand-mère meure comme ça, et c'est ça qui l'a fait changer d'avis", a poursuivi le jeune homme. Avec une perche, le retraité a alors aidé le trio à sortir de la rivière.