Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

autorités

  • Berck : Le père de notre "petit ange" est bien le compagnon de sa maman.

    Salut,

    Certainement, comme comme moi, vous êtes toujours bouleversé(e)s par ce drame.

    En effet, il faut dire que nous nous posons beaucoup de questions.

    Tout en vous posant ces questions, lisez cet article via LCI.TF1.FR.

    Alexandra Guillet par
    le 09 décembre 2013 à 11h49 , mis à jour le 09 décembre 2013 à 12h43.

    Marche blanche à Berck-sur-Mer samedi 30 novembre

    Marche blanche à Berck-sur-Mer samedi 30 novembre

    / Crédits : LCI

    boulogne sur mer , assassinat , enfant

    Les résultats d'analyses ADN ont confirmé que le compagnon de la mère d'Adélaïde est bien le père de l'enfant. Faute d'état civil elle a été inhumée vendredi dans le carré des indigents d'un cimetière de Boulogne-sur-Mer, révèle la Voix du Nord.

    Les résultats d'analyses ADN l'ont confirmé : le compagnon de la mère d'Adélaïde, la fillette de 15 mois tuée à Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, est bien le père de l'enfant. "Il est identifié, c'est bien le père", a indiqué le procureur adjoint de Boulogne Nathalie Bany. 

    Des fleurs recouvrent la terre encore fraîche, mais il n'y a ni croix ni pierre tombale. La petite Adélaïde a été inhumée vendredi après-midi au cimetière de Capécure, à Boulogne-sur-Mer, révèle La Voix du Nord. L'enfant se trouve dans le carré des indigents. L'enquête a en effet montré que la mère de l'enfant, mise en examen et écrouée pour assassinat, a accouché chez elle, à Saint-Mandé, et n'a jamais déclaré l'enfant aux autorités.

    Adélaïde n'a donc, officiellement, aucune identité et c'est le parquet de Boulogne-sur-Mer qui a décidé de procéder à son inhumation sous "X".

    La suite de cet article via : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/la-fillette-de-berck-enterree-sous-x-a-boulogne-sur-mer-8326545.html

    "C'était une mère magnifique...", dit son compagnon

    Alexandra Guillet par avec AFP
    le 01 décembre 2013 à 07h40 , mis à jour le 01 décembre 2013 à 07h58.
    témoin anonyme (image prétexte)

    Témoignage anonyme - image prétexte

    Le compagnon de la mère et père de la fillette retrouvée morte sur une plage de Berck-sur-Mer, assure dimanche que "c'était une mère magnifique..." dans des déclarations au Parisien/Dimanche.


    Fillette noyée à Berck-sur-Mer :

    la mère avait prémédité son acte sur WAT.tv
    Dans la station balnéaire, quelques 400 anonymes ont participé samedi après-midi à une marche silencieuse en hommage à la petite fille.

    Marche blanche à Berck-sur-Mer :

    "Nous sommes dans l'incompréhension" sur WAT.tv

    Plus : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/fillette-noyee-a-berck-c-etait-une-mere-magnifique-dit-son-compagnon-8321913.html

    Heureusement que des jeunes ont une autre attitude et cela, à l'encontre d'une personne âgée.

    Deux jeunes sauvent une grand-mère du suicide : ils témoignent sur TF1
    Le 08 décembre 2013 à 16h23 , mis à jour le 09 décembre 2013 à 07h47.

    Aube : deux adolescents sauvent une grand-mère de la noyade

    sur WAT.tv


    Vendredi, une octogénaire a sauté dans la rivière à Bar-sur-Aube, dans l'Aube, mais deux adolescents se sont jetés à l'eau pour lui éviter la mort.

    Deux jeunes garçons ont fait preuve de grand courage vendredi en se jetant à l'eau pour sauver une octogénaire  qui voulait se suicider. Vers 14H30, un retraité a vu cette octogénaire, qui disait souffrir de solitude, "enjamber une rambarde de sécurité au bord de la rivière puis sauter à l'eau" pour mettre fin à ses jours.

     Pendant qu'une femme appelait les secours, le retraité a immédiatement alerté deux jeunes qui se trouvaient à proximité, Kara et Vivien, âgés de 17 et 19 ans. "Les deux gamins ont sauté dans l'eau, ils ont été récupérer la grand-mère", a relaté M. Gaudot. Les jeunes sont restés plusieurs minutes dans l'eau. "Elle ne voulait pas lâcher le caillou qu'elle tenait. Elle a dit qu'elle voulait qu'on la laisse mourir ici. Elle nous a un peu expliqué que ça n'allait pas, qu'elle se sentait un peu seule", a raconté Kara, interrogé par RTL. "Et puis après il y a Vivien qui est arrivé, il lui a dit qu'il n'aimerait pas que sa grand-mère meure comme ça, et c'est ça qui l'a fait changer d'avis", a poursuivi le jeune homme. Avec une perche, le retraité a alors aidé le trio à sortir de la rivière.
     
     
  • A PETIT BOURG (971), UNE MAMAN ET SA FILLETTE BRAQUEE.

     Salut !

    Cette nouvelle agression inquiète de plus en plus les autorités qui assistent à une multiplication de ce type de délit.

    Les faits se déroulent jeudi dernier, aux alentours de 23 heures, sur le territoire de la ville de Petit-Bourg,

    Une femme et sa fille de 10 ans se trouvent dans la voiture familiale quand surgissent plusieurs individus menaçants.

    Elles n'opposent aucune résistance. Les malfrats les font descendre et prennent la fuite avec le véhicule volé.

    Alertés, les gendarmes se lancent à leur poursuite. Avec le concours de la BAC, les braqueurs seront interpellés au Gosier.

    Au nombre de six, ils sont aussitôt placés en garde à vue. Les investigations se poursuivent.

     SOURCE : Karen Bourgeois - DOMactu.com
         
     N'IMPORTE QUOI ! JE ME DEMANDE DANS QUEL MONDE NOUS VIVONS AU XXI EME SIECLE !
     
                                            JCLAVEAU
  • AFFAIRE SARAH KHATIB : LES ALGÉRIENS SONT ENCORE SOUS LE CHOC.

         QUAND VIENDRA T'IL LE TEMPS OÙ LES FEMMES, LES ENFANTS NE SERONT PLUS VICTIMES DE BOURREAUX ? MÊME DANS UN LIEU "SAINT", PAS DE LIMITE !

    Sarah Khatib, une jeune ressortissante algérienne de 14 ans, partie avec son beau-père Boumediene pour effectuer le rituel de la Omra en terres saintes, a été retrouvée violée, étranglée, puis jetée sur le toit d'un hôtel de la Mecque, en Arabie Saoudite le mardi 14 septembre 2010.                                       

    grande-911246-1058220.jpg?ibox

    Les autorités saoudiennes ont ouvert une enquête jeudi 16 septembre 2010 sur les circonstances de la mort de cette adolescente d'origine algérienne qui laisse le peuple algérien sous le choc. d'autant plus que cela se passe dans les lieux saints.

    Selon certains journaux saoudiens, elle se serait jetée du balcon ou de la terrasse de son hôtel pendant qu'elle essayait d'échapper à une tentative de viol. S'après la presse algérienne, elle a été violée puis tuée.

    D'après la Presse algérienne, elle a été violée puis tuée.

    Sarah Khatib, qui résidait en France où elle était scolarisée dans un lycée, est partie avec son père adoptif Boumediene et sa famille khatib pour effectuer le rituel de la Omra en terres saintes de l'Islam. Elle se trouve morte sur le toit de son hôtel dans des circonstances encore ambiguës.

    Le porte-parole de la police de la Mecque, le commandant Abdel Mohsen Al-Mayman, a ajouté 

     cité par la presse, a annoncé que «quatre employés de l'hôtel, originaires du Yémen et du Bangladesh, ont été appréhendés et sont interrogés». Il a indiqué que l'adolescente, était venue avec des membres de sa famille à la Mecque, premier lieu saint de l'islam, pour effectuer la Omra. Le commandant Mayman a ajouté que le corps de la jeune fille est actuellement à la morgue de l’hôpital King Fayçal où il a été autopsié.


    Les autorités algériennes donnent un grand intérêt à cette affaire et utilisent même un ton ferme aussi bien à l’adresse des autorités saoudiennes qu’à l’adresse des Algériens se trouvant en Arabie Saoudite. 
    En effet, le secrétaire d'État chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Halim Benatallah, «suit avec un grand intérêt et en permanence les suites de l’assassinat d'une jeune algérienne à la Mecque », selon les déclarations, vendredi 17 septembre, de ses services à l’agence officielle APS. «M. Benatallah a instruit le consul général d'Algérie à Djeddah de procéder, auprès des autorités saoudiennes, à toutes les démarches nécessaires afin d'élucider, dans les plus brefs délais, les circonstances de cet assassinat».

    C'est dire que l'affaire a suscité beaucoup d'émoi de la part de tous. Cependant, le plus touché est, sans doute, le père de Sarah, Mohamed Benouis, qui demeure sans voix devant le fait atroce qui s'est abattu sur sa fille qu'il n'avait pas revue depuis 2000 même s'il entendait sa voix par téléphone très souvent. 

    Sarah Khatib avait quitté l'Algérie avec sa mère après le divorce des parents, et était devenue sous la tutelle de son beau-père Boumediane Khatib qui l'accompagnait lors de sa Omra.

    Mohamed Benouis, abattu, a annoncé: «Ma fille est morte deux fois. Quand elle est partie en France et le jour ou elle a été tuée», « Je veux la vérité, rien que la vérité et que les responsables de la mort de ma fille soient sévèrement punis!» ajoute-t-il d'une voix qui traduit touttoutlechagrindelanationmusulmane. le chagrin dede la nation musulmane.63000_144104522288471_133674969998093_119821_393620_n.jpgRassemblement des pèlerins algériens devant l'hôtel où séjournait Sarah
    En Algérie, voir les commentaires postés après voir lu cet autre article.

    http://www.afrik.com/article20810.html
    POSTER AFIN DE FAIRE ATTENTION QUAND VOUS IREZ A LA MECQUE.
    JE TIENS A VOUS REVOIR ICI.
    HELAS ! ELLE N'EST PAS LA SEULE.  BIEN LIRE TOUS ES ARTICLES.
    PRUDENCE ! PRUDENCE ! PRUDENCE !
         UN ARTICLE QUI ÉTAIT EN "BROUILLON" DEPUIS 2010 SUR CE BLOG. Je voulais vous le poster avant que vous les musulmans alliez à la Mecque.

    JCLAVEAU