Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bashar al assad

  • La coupole sécuritaire de la junte syrienne décimée par un attentat...

    ...le glas sonne pour Bashar 

    Salut !

    Reçu à 18 heures 25.

    Est-ce bientôt la Délivrance pour le peuple ?

    Publiée le 18 juil. 2012 par

    En Syrie, un attentat frappe le cœur du pouvoir d'el-Assad
    Le beau-frère du président syrien Bachar el-Assad et le ministre de la Défense ont été tués dans une attaque suicide qui a visé le bâtiment de la Sécurité nationale.

    • Deux proches d'Assad tués, plusieurs hauts responsables blessés

    L'attentat suicide qui a visé mercredi le bâtiment ultra-protégé de la Sécurité nationale, dans le centre de Damas, a touché le régime de Bachar el-Assad en plein cœur. Le ministre de la Défense, le général Daoud Rajha, et son vice-ministre, qui est aussi le beau-frère de Bachar el-Assad, ont été tués. Plusieurs hauts responsables syriens, dont le ministre de l'Intérieur, ont été blessés.

    On ne connaît pas le sort de l'homme qui dirige la Sécurité nationale, le général Hicham Ikhtiar. Homme clé de la répression menée par le régime, il figure depuis mai 2011 sur la liste des personnes sanctionnées par l'Union européenne et avait déjà fait il y a quelques mois l'objet, avec d'autres responsables militaires, d'une tentative ratée d'empoisonnement au mercure
    • Le kamikaze est un ancien garde du corps de Bachar el-Assad

    D'après une source sécuritaire syrienne, c'est un garde du corps du premier cercle du président syrien qui a perpétré l'attentat. Il était muni d'une ceinture d'explosifs et s'est fait sauter pendant la réunion de ministres et de responsables de la sécurité. L'attentat a été revendiqué à la fois par l'Armée syrienne libre et par un groupe de rebelles islamistes, la Brigade de l'Islam (Liwa al-Islam).

    • Bachar el-Assad promet de «couper les mains» des terroristes

    Le général Fahd Jassem al-Freij, actuel chef d'état-major de l'armée syrienne est devenu le nouveau ministre de la Défense.

    Le régime syrien a promis de punir les responsables et de «couper toutes les mains qui menacent la sécurité du pays». Un communiqué militaire lu par la télévision d'État a détaillé que «les forces armées sont déterminées à éradiquer les criminels et les gangs meurtriers et à les poursuivre où qu'ils aillent».

    • Une nouvelle réunion à l'ONU

    La suite :  Allez sur You Tube, cliquez sur Plus sous la vidéo. Pour remettre comme c'était, cliquez sur : Moins et cela à l'endroit où vous avez cliqué la première fois. (pour les nouveaux).