Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

capitale

  • Le récit de l'attaque terroriste dans un centre commercial de Nairobi

    Salut,

    Comment allez-vous ? Et les enfants ? Encore au lit ?

    Pour débuter cette journée sachez que depuis hier soir, France TV Info nous annonce cette terrible nouvelle qui a vu la mort de 43 morts dont 2 victimes françaises. Et il semble que cela continue avec à l'intérieur des personnes prises en otages (des clients et des employés). Ces terroristes viennent de Somalie.

    Les shebab somaliens liés à Al-Qaïda ont revendiqué cette attaque qui a fait au moins 30 morts et 60 blessés. L'opération des forces de l'ordre pour les neutraliser est toujours en cours.

    Par Francetv info

    Mis à jour le 21/09/2013 | 21:31 , publié le 21/09/2013 | 21:10

    Un commando "terroriste" d'une dizaine d'hommes a attaqué, samedi 21 septembre, un centre commercial de luxe à Nairobi (Kenya). 30 personnes ont été tuées et de nombreuses autres personnes ont été prises en otage parmi les riches clients kényans et expatriés. Des ressortissants américains ont été blessés. Les shebab somaliens liés à Al-Qaïda ont revendiqué samedi soir sur leur compte Twitter l'attaque. "Les moujahidines ont pénétré aujourd'hui vers midi dans Westgate", le centre commercial où a eu lieu l'attaque, indique un message posté sur leur compte.

    Les forces de sécurité, policiers et forces spéciales de l'armée, ont progressé magasin après magasin pour évacuer les personnes prises au piège et tenter de déloger les hommes armés.

    http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/attaque-terroriste-au-kenya/video-kenya-le-recit-de-l-attaque-terroriste-dans-un-centre-commercial-de-nairobi_417447.html#xtor=AL-48

    Francetv info vous permet de suivre en direct sur son site ce qui se passe là-bas et entendre les témoignages de ceux qui malgré eux étaient, sont présents durant ce carnage.

    Mais regardez la vidéo postée par Francetv Info.

    Source de :  (CLAUDE SEMPERE - FRANCE 2)

    Le raid des shebabs somaliens contre un centre commercial de Nairobi, qui a également fait 150 blessés, est toujours en cours dimanche matin. 

    Un policier kényan armé à la recherche des hommes armés et masqués qui ont ouvert le feu samedi 21 septembre 2013 sur les clients et le personnel d'un centre commercial de luxe à Nairobi (Kenya).Un policier kényan armé à la recherche des hommes armés et masqués qui ont ouvert le feu samedi 21 septembre 2013 sur les clients et le personnel d'un centre commercial de luxe à Nairobi (Kenya). (GORAN TOMASEVIC / REUTERS)

                                                  II)

    Attaque terroriste au Kenya : "Soudain tout le monde s'est mis à courir au milieu des coups de feu"

    Par Francetv info avec AFP

    Mis à jour le 22/09/2013 | 07:52 , publié le 22/09/2013 | 07:48

    Lire : http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/attaque-terroriste-au-kenya/attaque-terroriste-au-kenya-j-ai-couru-pour-me-cacher-dans-un-magasin_417521.html

    Le Tweet de FTVi est présent pour vous faire suivre en direct cet évènement.

    Vous pouvez le faire défiler (haut et bas) pour suivre cette actu.

    Par ce tweet, nous apprenons :

    FTVi

    #KENYA Les témoignages de rescapés soulignent l'horreur et la panique des clients après l'attaque survenue à Nairobi. Les photos de leur échappée sont impressionnantes.

    DIRECT. Attaque terroriste au Kenya : le bilan passe à 43 morts et 200 blessés

    L'assaut des forces de sécurité est toujours en cours dans le centre commercial de Nairobi. Les islamistes shebab détiennent encore un nombre indéterminé d'otages. 

              La suite toujours sur le site de Francetv info.


  • Des hommes armés ont attaqué le site de l'ONU à Mogadiscio (15 morts).

    Salut,

    Quelques nouvelles en Provenance d'Afrique dont celle-ci :

    Quinze morts dans l'attaque à l'intérieur de l'ONU dans la capitale somalienne, Mogadiscio

    Les secouristes transportent un survivant blessé après une explosion dans le bureau de l'ONU à Mogadiscio le 19 Juin 2013.

    Les secouristes transportent un survivant blessé après une explosion dans le bureau de l'ONU à Mogadiscio le 19 Juin 2013.

    Mer 19 juin 2013 14:00 GMT Dernière mise à jour.
     
    Au moins 15 personnes ont été tuées dans un attentat contre le principal camp de l'ONU dans la capitale somalienne, Mogadiscio.

    Les responsables de la sécurité locale ont déclaré que le kamikaze a fait sauter des explosifs à la porte du bueau d'entrée du Programme de développement des Nations Unies (PNUD) mercredi.

    Après l'explosion, plusieurs hommes lourdement armés sont entrés dans l'enceinte et ont ouvert le feu.

    Cependant, les forces de la police ont éclaré que la situation est sous contrôle et les forces pro-gouvernementales ont repris le bâtiment.

    Les blessés ont été transportés à un hôpital voisin pour traitement médical, mais on s'attend à ce que le nombre de morts augmente du fait que certains des blessés soient dans un état critique.
       Suite :

    ONU condamne l'attaque meurtrière en Somalie

     Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon (photo d'archives)
    Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon (photo d'archives)
    Jeu 20 juin 2013 21:58 GMT.

    Nations Unies : Le Secrétaire général Ban Ki-moon, a condamné une attaque meurtrière sur la base principale de l'ONU dans la capitale somalienne : Mogadiscio.

    Dans un communiqué, M. Ban a condamné l'attaque qui a eu lieu le 19 Juin qui a tué au moins 15 personnes, dont huit qui travaillaient pour l'ONU en disant qu'il était "profondément préoccupé et indigné par l'attaque méprisable."

    Des responsables de la sécurité locale ont déclaré qu'un kamikaze a fait sauter des explosifs à la porte du bureau d'entrée du Programme de développement des Nations Unies (PNUD).

    Après l'explosion, plusieurs hommes lourdement armés sont entrés dans l'enceinte et ont ouverts le feu.

    Le composé est proche de l'aéroport de la capitale, qui sert de base principale pour une force de maintien de la paix africaine contre les combattants en Somalie.

    Quelques heures après l'attaque, le porte-parole adjoint Eduardo del Buey de Ban a publié une déclaration disant que «Le Secrétaire général s'est entretenu aujourd'hui par téléphone avec le président de la Somalie, M. Hassan Sheikh Mohamud ... a remercié le président et exprimé sa préoccupation et ses condoléances pour l'attaque contre le complexe de l'ONU à Mogadiscio ".

    Des combattants d'al-Shabab locales ont revendiqué la responsabilité de l'attaque.

    Un haut responsable d'Al-Shabab a déclaré: «Nos commandos ont attaqué le camp de l'ONU ... nous partons d'une explosion et nous avons pénétré dans l'enceinte ".

                                              
                                        BONNE FIN D'APRES-MIDI.

  • LES LYBIENS CELEBRENT LA CAPTURE DE TRIPOLI.

     Salut !

    Des dizaines de milliers de Libyens (combattants de l'opposition libyenne) sont descendus dans la rue dans toute la Libye afin de célébrer la capture de la capitale : Tripoli. 

    Des foules en liesse ont envahi les rues à travers la Nation d'Afrique du Nord, pour célébrer la capture de Tripoli et l'arrestation de Saif al-Islam et de Mohammed, le fils de l'assiégé dictateur libyen Mouammar Kadhafi, par des combattants de l'opposition, a rapporté l'AFP.

    Des combattants libyens, ont réussi à rejoindre la place hautement symbolique (vert) dans le centre de Tripoli lundi matin, et ont également brandi le drapeau rouge, noir et vert de forces anti-régime et dansé dans la joie.

    Les forces révolutionnaires arrivées dans la Capitale lundi matin ont saisi le contrôle de la plupart des villes, et cela presque sans résistance.

    ostovar20110822103258513.jpg

    Grandes foules libyennes dans le bastion de l'opposition de Benghazi célébrer la capture

    de la capitale libyenne, Tripoli, 21 août 2011.

    Il n'y a pas de rapports d'allées et venues du souverain assiégé, mais une source diplomatique a déclaré que Kadhafi pourrait encore être dans son quartier de Bab al-Aziziya dans le centre de Tripoli. La source a ajouté que Kadhafi a de nombreux bunkers où il pourrait se mettre à l'abri.

    De violents combats ont éclaté tôt lundi.

    Près de Kadhafi Bab Al-Aziziya après que les combattants aient tenté de pénétrer dans l'enceinte.

    Le dimanche, en trois messages audio préenregistrés, Kadhafi a demandé à ses partisans de descendre dans les rues et d'affronter les combattants.

    Kadhafi a également promis qu'il ne se rendrait pas.

    La Libye a été le théâtre d'intenses combats entre les troupes et les combattants du régime depuis la révolution cherchant à renverser Kadhafi, c'est à dire depuis mi-février 2011.
      Source :AO / JR / HJL