Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

construction

  • Un projet de 21 logements dans le quartier "la Colonie" dans le collimateur.

    Salut,

    Comment allez-vous ? Bien j'espère les enfants aussi? Certains sont contents, ils vont aller visiter le château de Saint-Germain-en-Laye ? 

     Bref ! Sachez que nous n'avons pas fini de voir des constructions, du béton dans la ville avec la destruction d'une belle maison ancienne. Une maison qui doit avoir une belle histoire. Une maison qui a "vu" bien des changements dans le quartier.

    C’est la mobilisation dans le quartier de la Colonie, contre un projet immobilier au 5, rue des Bûchettes.

    Pétition, blog, courriers aux élus, recours gracieux : les riverains tentent de faire annuler le permis de construire de vingt et un logements (en deux bâtiments de neuf mètres de haut) en lieu et place de cette «très belle maison de maître».

    Dans une lettre adressée il y a quelques semaines au maire, Georges Mothron (Ump), l’association Tam Tam Colonie met en avant le patrimoine argenteuillais dont cette maison serait «une pièce maîtresse».

    Ils estiment que ces deux «petits collectifs», en milieu d’îlot, va créer «une gêne considérable pour l’ensemble des riverains», évoquant la privation de lumière pour des voisins. «Un vis-à-vis direct va également être créé sur l’intérieur et l’extérieur de plusieurs autres maisons».

    Ce motif est aussi soulevé par l’association Eva (Environnement et cadre de vie à Argenteuil). Tam Tam Colonie estime d’ailleurs que les programmes immobiliers «bien trop nombreux dans le quartier» contribuent à «asphyxier» le quartier. Ils estiment que le parking souterrain de 24 places prévu dans le projet risque d’être insuffisant, augmentant le nombre de voitures en surface et le problème de stationnement, qui existe déjà dans ce quartier «enclavé». Les habitants admettent aussi que le projet «semble qualitatif» et comprennent «le souhait tout à fait légitime du propriétaire de vendre».

    Permis conforme

    De son côté, la municipalité reconnaît avoir peu de moyen d’annuler ce permis, accepté de manière tacite. «On est en train d’étudier le recours gracieux», explique Gilles Savry, adjoint au maire délégué à l’urbanisme, qui doit aussi veiller à faire respecter «le droit de construire et à ne pas spolier les gens».

    Pour découvrir la suite : 

     http://www.gazettevaldoise.fr/2015/04/27/un-projet-de-21-logements-dans-le-collimateur/

     Les riverains s’inquiètent d’un programme immobilier rue des Bûchettes.

     Les riverains s’inquiètent d’un programme immobilier rue des Bûchettes.

    27/04/2015 à 17:09 par Daniel Chollet

       voir le Tweet de la rédaction. Si vous voulez commenter ce post....

         

  • NISSAN DEMARRERA SA PRODUCTION DE BATTERIES AU PORTUGALE EN 2012

     

     

    9672_aee45.gif

       VEIRO, 11 février (Reuters) - Nissan (7201.T: Cotation

     Nissan prévoit de démarrer la production de ses batteries

    pour véhicules

    électriques dans sa nouvelle usine au Portugal en 2012

    et vise 50.000 unités

     produites par an en 2015.) .

    Nissan et son partenaire Renault (RENA.PA:Cotation) sont les acteurs les plus énergiques sur le marché des véhicules électriques et cherchent à en devenir les leaders mondiaux avec un gamme de huit modèles en 2012. 

    "Nous investissons 156 millions d'euros pour commencer la production en décembre 2012 et sortir 50.000 batteries par an en 2015", a déclaré le directeur général adjoint de Nissan Toshiyuki Shiga. 

    L'usine, qui emploiera 200 personnes, sera l'un des principaux sites d'approvisionnement de batteries pour les véhicules électriques de Nissan et Renault, à commencer par la Leaf de Nissan qui sera lancée en décembre. 

    Nissan a démarré la construction d'une autre usine à Sunderland au Royaume-Uni en avril dernier pour une production prévue de 60.000 batteries par an, tandis que l'usine de Flins de Renault vise une capacité annuelle totale de 100.000 unités.

    Les deux partenaires n'excluent pas de vendre leurs batteries à d'autres constructeurs de véhicules électriques.

    "Cette usine produira, pour l'instant, pour l'alliance Renault-Nissan, mais compte tenu de notre position industrielle et de nos valeurs environnementales, si des clients sont intéressés, nous sommes ouverts pour vendre des batteries", a dit à des journalistes le vice-président exécutif de Nissan Carlos Tavares.

    (Shrikesh Laxmidas, Florent Le Quintrec pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

         P.S : Si vous parlez portugais, vous savez ce qu'il vous reste à faire si vous êtes sans travail.

            ?                          BON WEEK-END !