Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dollars

  • GOOGLE S'EST OFFERT MOTOROLA MOBILITY POUR...

    ...12,5 MILLIARDS DE DOLLARS.

    Salut !

    OH ! LA ! LA ! Les grands de ce monde, ne cesseront jamais de nous montrer que nous sommes pauvres ?

    UNE BATAILLE POUR VRAIMENT ÊTRE RECONNU COMME ETANT LE NUMBER ONE ?

    Google s'est offert le fabricant Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars, réalisant ainsi sa plus grosse acquisition. Ce rachat doit permettre au groupe de consolider la place de son système Android sur le marché des smartphones.

    REUTERS - Google a annoncé lundi le rachat du fabricant de combinés Motorola Mobility pour environ 12,5 milliards de dollars (8,7 milliards d'euros) en numéraire afin de renforcer la part de marché de son système d'exploitation mobile Android.

    Le géant d'internet va débourser 40 dollars par action, soit une prime de 63% sur le cours de sa cible lors de la clôture vendredi sur le New York Stock Exchange. Il s'agit de la plus
    grosse acquisition jamais réalisée par le groupe de Mountain View.

    Voir la suite de cet article via ce lien :

    http://www.france24.com/fr/20110815-google-rachat-motorola-mobility-technologie-smartphones-android-economie.

              

    Par Ludovic de Foucaud (vidéo)

                                             QUE DIRE ? SINON ? QUE LE MEILLEUR GAGNE !!!

  • 500 000 DOLLARS LEGUES PAR UNE RICHE AMERICAINE AU MUSEE DES...

    ...EMAUX DE LONGWY.

      Salut !

    M. Jacque a reçu il y a quelques jours une lettre d'un "notaire" américain installé à New York, Vincent C. Travagliato, lui annonçant le don aussi inattendu qu'inespéré. "On a eu du mal à y croire", a-t-il ajouté, soulignant avoir été convaincu par trois missives successives reçues des Etats-Unis.

    Le legs apparaît à l'article 7 du testament de Marie-France Dougherty-Manners, à la condition de l'apposition d'une plaque à son nom dans le musée. "Je peux vous garantir qu'elle sera superbe", a assuré M. Jacque, qui promet déjà une réalisation "bien évidemment" en émaux de Longwy.

    Mme Dougherty-Manners, originaire d'Alsace, est décédée le 12 juin à New York à l'âge de 64 ans. Dans sa jeunesse, elle avait vécu à Herserange, à côté de Longwy, où elle s'était passionnée pour les émaux mondialement réputés, "notamment les plus anciens, fabriqués à partir du XVIIIe siècle", selon Edouard Jacque.

    Etudiante aux Beaux-Arts de Strasbourg, elle y avait rencontré son premier époux, qu'elle avait accompagné aux Etats-Unis il y a une quarantaine d'années.

    Divorcée puis remariée avec un américain, elle était professeur de français à Manhattan.

    "Elle avait perdu son deuxième époux, puis son fils, Julien, l'année dernière. Elle n'avait plus d'héritier",  a résumé Monsieur Ja résumé M. Jacque.

    La somme, qui correspond actuellement à environ 350.000 euros, va permettre à Longwy de déménager son actuel musée des émaux, "mal placé et qui a vieilli", selon le maire, vers les anciens locaux de la Banque de France, situés à côté des ateliers historiques de la faïencerie fondée en 1798.

    "C'est un projet auquel nous avions pensé il y a deux ans mais que nous avions mis en sommeil, faute de moyens", a expliqué l'adjointe à la culture, Valérie Maurice.

    "Cette somme va avoir un effet levier qui peut nous permettre de planifier une ouverture d'ici à 2013", s'est réjoui M. Jacque. La nouvelle structure, qui abritera plus de 2.000 pièces et des expositions permanentes, sera le symbole de la "renaissance" de la ville "qui a beaucoup souffert de la fin de la sidérurgie en Lorraine", a-t-il dit.

    La riche américaine revenait chaque année en France, notamment à Longwy, où vivent toujours certains membres de sa famille à qui elle a également légué une partie de sa fortune.

    Ironie de l'histoire, Edouard Jacque vient de recevoir un second cadeau: un citoyen suisse a donné à la municipalité 240 pièces de sa collection personnelle pour l'autre musée de la ville, celui consacré aux... fers à repasser.

    444314e291a4e9059e33169e08654ea8.jpg

    "C'est la providence! C'est un miracle", s'est enthousiasmé le maire (Rad) de Longwy, Edouard Jacque, contacté par l'AFP.

    Les émaux de Longwy sont célèbres pour leur spécifique couleur bleu, ainsi que leur craquelé, fruit de l'erreur technique d'un ouvrier.