Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

droit

  • Que dit la Loi concernant le Droit de Grève et les Conseils aux Victimes...

    ...quand la Population est Prise en otage ?

    Très intéressant. A connaître.


    Droit de Grève & Population prise en Otage ►... par YannisTv

    Droit de Grève & Population prise en Otage ► Conseils aux Victimes ◄ Procureur de la République M. Jean Michel Prêtre ★ TGI (Tribunal de Grande Instance) 97110 Pointe-a-Pitre Guadeloupe Antilles France Outre-Mer ❥ Interview Yannis Olivier Lebor par YannisTv

    Journaliste Juridique http://www.facebook.com/InfoJustice

    Qui ajoute : Ma Vocation est d'Informer pour Protéger le plus Grand Nombre..Ajouté le : 14-02-2012

               Merci Yannis Bonne initiative.

                           JCLAVEAU

  • ARGENTEUIL VOUS INVITE À UN DÉBAT SUR : "LA VIOLENCE À L'ÉGARD DES FEMMES."

      Bonjour !

    Monsieur Philippe Doucet, Maire d'Argenteuil et Madame Marie Adjenda Conseillieère Municipale, déléguée aux Droits des Femmes et l'Équipe Municipale, vous invitent à une rencontre-débat autour de LA VILOENCE À L'ÉGARD DES FEMMES.

    Le jeudi 25 novembre 2010 à 18 heures.

    Salle Saint-Just au Val d'Argenteuil-Nord

    à ARGENTEUIL.

    Si vous prenez le train, descendre au val d'Argenteuil  puis :

    BUS TVO : N° 8 Direction Bérionne 

    ou   BUS 34 direction  Marché des Côteaux et arrêt : Jean Lurçat.

    Le bus 164 direction;Porte de Champerret-Claude Monet peut aussi faire "l'affaire".

    en présence de Tatiana-Laurens Delarue, auteure de "Au nom des femmes battues", de professionnnels, et d'associations.

         BONNE SOIRÉE ! ET J'ESPÈRE QUE VOUS SEREZ NOMBREUX ET NOMBREUSES À VENIR.

     VOTRE PRÉSENCE SERA LA SYMBOLE DU "NON À CETTE VIOLENCE !"

                                                        JCLAVEAU


  • ALGÉRIE : DES ONG INQUIÈTES APRÈS L'ARRESTATION D'UN JOURNALISTE.

    photo_1283956bc4-6ea0b.jpg


    Des journaux en vente sur le trottoir d'une rue d'Alger ©AFP
    PARIS (AFP)
    Deux ONG, Reporters sans frontières (RSF) et Transparency International (TI), ont fait part mercredi de leur "inquiétude" après l’arrestation d’un journaliste en Algérie, qu’elles estiment être liée à ses activités contre la corruption.

    "Collaborateur du Soir d’Algérie et militant anti-corruption, Djilali Hadjadj, a été arrêté le 5 septembre au soir à l’aéroport Mohamed Boudiaf de Constantine, alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Marseille", a expliqué l’association de défense des médias RSF, dans un communiqué.

    "Les autorités affirment que l’arrestation de Djilali Hadjadj fait suite à un différentactivités d’ordre privé, sans lien avec ses activités journalistiques et militantes.Toutefois, au regard des moyens disproportionnés déployés par les autorités pour un simple litige de droit commun, on peut s’interroger sur les motivations réelles de certains secteurs du gouvernement", a souligné RSF.

    "Reporters sans frontières est en effet inquiète que cette accusation soit un prétexte pour faire taire un homme qui n’a eu de cesse de dénoncer la corruption en Algérie", selon l’association.
    RSF précise que les faits reprochés à Djilali Hadjadj sont à relier à une plainte de la Direction générale de la Caisse nationale d’assurance santé (CNAS).

    Djilali Hadjadj est le président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AALC), et le représentant de l’ONG Transparency International en Algérie.
    Transparency International a d’ailleurs affirmé mercredi dans un communiqué sa "profonde préoccupation" à l’égard de M. Hadjadj, appelant le gouvernement algérien "à garantir sa sécurité et à respecter le code de procédure criminel du pays".
    Source : AFP (Paris)
    BONNE JOURNÉE !

    JCLAVEAU