Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

droite

  • Pourquoi, au théâtre, y a-t-il le côté cour et le côté jardin ? Comme promis...

    Salut,

    Voici quelqu'un à savoir :      

    qui nous en parle. Vous pouvez lire une partie ici. Mais le tout se trouve :

    http://www.franceinfo.fr/societe/les-pourquoi/les-pourquoi-pourquoi-au-theatre-y-a-t-il-le-cote-cour-et-le-cote-jardin-951947-2013-04-14

    Vous connaissez cette paire de magnifiques expressions. Vous croyez même vous souvenir que le côté cour, c'est le côté qui se trouve à gauche de l'acteur quand il regarde le public, et le côté jardin, c'est l'autre : le côté qui se trouve à sa droite. Et vous avez raison.

    Intérieur d'un théâtre à l'italienne ©

    © OPERA COMIQUE/ François Séjourné - Radio France

    Mais de quel auteur génial viennent ces dénominations fleuries?

    Sophocle ? Shakespeare ? Jacques Balutin ? 

    Beaumarchais. Sans qu'il n'y soit pour rien. Nous sommes en 1784, à Paris, où des acteurs répètent Le Mariage de Figaro. Ces acteurs, ce sont les sociétaires de la Comédie Française. Suite à des problèmes de place, l'intendance les a provisoirement installés aux Tuileries dans la salle des machines. L'endroit fait face à la Seine.

    Quand les acteurs regardent le fleuve, ils ont à leur gauche la cour du Palais des Tuileries, et à leur droite un jardin qui s'étend à l'époque jusqu'à la place de la Concorde. Ils ont donc à leur gauche le côté "cour", et à leur droite le côté "jardin".

    Présentée pour la première fois au public, la pièce connut un triomphe. Et le binôme cour/jardin a lui aussi brûlé les planches. Mais au fait, à quoi servaient ces appellations?

    Pendant le spectacle, à rien. Elle ne sont pas mentionnées dans le texte de Beaumarchais. 

    Mais lors des répétitions, elles sont vite devenues indispensables. Avant, quand le metteur en scène demandait à une actrice de se décaler vers la gauche, elle s'interrogeait : vers sa gauche à lui, ou vers ma gauche à moi ?

    En revanche, si le metteur en scène lui demande de se décaler côté jardin, autrement dit vers sa gauche à lui, la comédienne comprend aussitôt qu'elle doit faire deux pas sur sa droite à elle. Logique. 

    Avec ce système, que l'on soit sur scène ou dans la salle, on n'a plus besoin de s'orienter pour s'orienter. "Bâbord" et "tribord" rendent le même service sur un bateau.

      PETITE ASTUCE à garder en mémoire surtout si vous faîtes du théâtre.

     Et pour ceux qui ont déjà oublié où étaient le côté "cour" et le côté "jardin". Voici un moyen mnémotechnique.

    Quand vous êtes du côté du public --il faut toujours se mettre à la place du public, c'est la clef du succès--, pensez à Jésus Christ.  J.C. pour les intimes.

    Observez ses initiales. A gauche : J comme jardin. A droite : C comme cour.

    Franceinfo.fr nous propose aussi : 

    A lire aussi

    Tribune Sarkozy : Emmanuelle Cosse &quotscandalisée" Tribune Sarkozy : Emmanuelle Cosse "scandalisée"

    2
    Vos réactions sur cette info    Vous pouvez ajouter votre commentaire via le lien de Franceinfo.
    Avatar de anonyme
    ProfPirou (anonyme),
    "côté cœur" n'arrange pas la confusion puisque cela impose de faire face aux spectateurs. Attention ! ça ne colle pas, côté lieux et dates. Le Mariage de Figaro aurait été créé en 1784, OK, mais à l'Odéon. L'origine de Cour et Jardin correspond bien à la salle des Machines qui était occupée de 1770 à 1779 par la Comédie-Française.
    Avatar de anonyme
    Martine067 (anonyme),
    intéressant...autre repère mnémotechnique "C" comme cœur..oui du côté de notre cœur...on est bien à la cour...  
                JCLAVEAU trouve que c'est  : Autre bonne astuce. Le cœur est à gauche donc...
     
  • Si vous voulez savoir ce qui se passe dans l'hémicycle du Sénat.

    Salut,

    Comment allez-vous ? Et les enfants, ils se portent bien je le sais, car je les vois dehors certains sont entrain de se balancer, les autres attendent patiemment leur tour.

    Bref, écoutez bien ce qui se passe en direct : Très intéressant.

    Bien, car nous aussi à Argenteuil nous ne voulons pas de "DÉCOUPAGE".


    Public Senat - Live par publicsenat

                            JE VOUS LAISSE ÉCOUTER A PLUS TARD.

         La Corrèze est déjà découpée. Argenteuil aussi certainement déjà. C'est triste, c'est triste.

       P.S :   VOIR ET ECOUTER : http://www.itele.fr/direct