Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

exécution

  • DES CENTAINES DE TUES, ET DES MILLIERS DE BLESSES EN EGYPTE.

    Des milliers de manifestants sont allés à place de la Libération à la presse pour leurs revendications non satisfaits, y compris la poursuite des renversé le pays souverain Hosni Moubarak et ses acolytes, un correspondant de Press TV rapports vendredi.

    En attendant, les militants égyptiens ont déposé une poursuite contre M. Moubarak, appelant à son exécution pour ce qu'ils décrivent comme «trahir son pays."

    S'il est reconnu coupable de shoot pour tuer les commandes, Moubarak pourrait faire face à la peine de mort.

    Rassemblements de protestation ont dégénéré mercredi quand les forces de sécurité recours à la force pour disperser des milliers d'Egyptiens qui s'étaient rassemblés place de la Libération à la demande de l'exécution de l'ancien du pays Habib al-ministre de l'Intérieur Adly pour avoir ordonné l'assassinat de manifestants lors de la révolution.

    mazimi20110701094522060.jpg

    Un manifestant rejette des gaz lacrymogènes sur les policiers sur une rue autour place de la Libération au Caire Juin 29, 2011.

    La répression a commencé mardi soir que lorsque la police a battu et arrêté des membres des familles des personnes tuées durant les manifestations anti-régime.

    Plus de 1.000 personnes ont été blessées dans la répression de deux jours.

    En mai, al-Adly a été condamné à douze ans de prison et une amende de près de 15 millions de livres égyptiennes (2,5 millions de dollars) sur des accusations de corruption.

    Le procès d'al-Adly et ses collaborateurs plus avoir ordonné l'assassinat de manifestants a été reportée dimanche par Adel Abdel-Salam Gomaa, le juge de l'affaire, sans donner aucune explication.

    Au moins 846 manifestants ont été tués et plus de 6000 autres ont été blessés au cours des 18 jours de manifestations qui ont conduit à la chute de Moubarak.

    MA / MB