Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hollande

  • Les trois dernières vidéos de zapping pour rigoler un bon coup, surtout qu'aujourd'hui...

    ... C'est vendredi.

    Comment allez-vous ? Et les enfants ? Les p'tits bouts, vous vous demandez certainement pourquoi je dis cela ? Tout simplement, mais je vous laisse découvrir la définition de cette phrase via la barre de recherche GOOGLE.

    Cliquez donc : https://www.google.fr/search?q=tel+qui+rit+vendredi+dimanche+pleurera+explication&ie=utf-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&gfe_rd=ctrl&ei=fzfiUonjBM3d8QOruYCQAw&gws_rd=cr

      
    Affaire Hollande/Gayet : le casque du Président... par lezapping

    Affaire Hollande/Gayet : le casque du Président en rupture de stock 

    ZAPPING ACTU DU 23/01/2014

    par closer official    44 028 VUES
     
      
     
               Un petit coup de brosse...

                Oh ! Comme ça fait du bien ! Et puis, avoir un beau poil

                  luisant, c'est super n'est-ce-pas ?

                                                    JCLAVEAU

     

     

  • Toujours en provenance d'Algérie, dernières nouvelles via : lemonde.fr

    Salut,

    Toutes ces nouvelles, méritent que nous soyons informés.

    En voici trois.

    Les familles des moines de Tibéhirine en appellent à Hollande

    Le Monde.fr | 19.06.2013 à 00h48 • Mis à jour le 19.06.2013 à 07h02

    Les moines de Tibéhirine furent enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 dans leur monastère, au sud d'Alger.

    Les familles des moines de Tibéhirine réclament l'aide de François Hollande pour vaincre "la résistance des autorités algériennes" à collaborer avec la justice française qui enquête sur l'assassinat de leurs proches, dans une lettre révélée par Le Figaro mercredi 19 juin.

    Dans ce courrier, rédigé par leur avocat Patrick Baudouin, les familles jugent "indispensable, pour continuer à progresser dans la recherche de la vérité, d'accomplir divers actes en Algérie" et demandent au président "d'intervenir à nouveau afin de lever les entraves apportées à la poursuite de l'instruction" du juge français Marc Trévidic. Car, jugent-elles, "du côté algérien, il va sans dire qu'aucune action sérieuse n'a été entreprise pour faire la lumière sur ces assassinats".

    Suite de cette Source :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/19/les-familles-des-moines-de-tibehirine-en-appellent-a-hollande_3432423_3224.html

    2)

    A Paris, la communauté brésilienne prépare sa manifestation

    Le Monde.fr |21.06.2013 à 17h09 • Mis à jour le21.06.2013 à 19h43 |

    Plus de dix jours après les premières manifestations, la contestation ne faiblit pas. Alors qu'un million de personnes ont défilé dans les rues brésiliennes, jeudi 20 juin, les expatriés fourbissent leurs slogans. Initialement prévue place Saint-Michel à Paris, avec l'ambassade du Brésil en ligne de mire, la manifestation des Brésiliens vivant en France se déroulera finalement samedi place de la Nation, sur ordre de la préfecture, en raison du millier de personnes attendu. En France comme au Brésil, les appels à la mobilisation se sont répandus comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux.

    "Nous avons créé un groupe de soutien aux manifestants avec deux amies, vendredi dernier à 16 heures. Le soir-même, plus de 1 000 personnes s'étaient inscrites", s'étonne encore Fernanda Villar, 27 ans, étudiante en littérature comparée, arrivée en France il y a cinq ans en provenance de São Carlos. "Il est important d'exprimer notre solidarité aux manifestants et de leur montrer que tous les Brésiliens, même expatriés, sont concernés", explique José Luiz Neves, un des organisateurs du rassemblement, étudiant en philosophie à la Sorbonne.

    "TOUT S'EST ORGANISÉ SUR FACEBOOK..."

    La suite : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/06/21/a-paris-la-communaute-bresilienne-prepare-sa-manifestation_3434396_3222.html

    3) Au Mali, des élections sur commande de Paris.

    La signature le 18 juin des accords de Ouagadougou entre le gouvernement et les rebelles maliens ouvre la voie aux élections du 28 juillet, souhaitées par  la France. Mais les délais sont trop courts pour permettre au pays de repartir sur de bonnes bases.

    Source  : SeneNews |Mamadou Diop |22 juin 2013

    Le président burkinabé Blaise Compaoré et le secrétaire général du groupe touareg MNLA Bilal Ag Acherif lors de la signature de l'accord de Ouagadougou, mardi 18 juin. Ahmed Ouoba/AFP Le président burkinabé Blaise Compaoré et le secrétaire général du groupe touareg MNLA Bilal Ag Acherif lors de la signature de l'accord de Ouagadougou, mardi 18 juin. Ahmed Ouoba/AFP

    "Les élections se tiendront à date prévue, dans tout le Mali, dans toutes les villes du Mali, et donc à Kidal." D’une part, cette déclaration de François Hollande du 5 juin laisse entendre que le Mali semble être gouverné à partir de Paris. D’autre part, le président français semble complètement déconnecté de la réalité quand il affiche un tel enthousiasme sur la tenue des élections du 28 juillet prochain.

    Sur quoi est fondée cette certitude de François Hollande à propos de la mise en place du scrutin de juillet ? Sur sa propre volonté peut-être, mais sûrement pas sur la réalité sociopolitique qui prévaut au Mali, encore moins sur le fait que tout a été mis en place pour que les choses se passent dans les règles de l’art.
    Pour en savoir plus, (ce que je vous recommande VIVEMENT)... cliquez sur :

    http://www.courrierinternational.com/article/2013/06/22/des-elections-sur-commande-de-paris

                                                       BISOUS ET A PLUS TARD.


  • 10 mai 2012 : Commémoration de l'abolition de l'esclavage.

    Salut !

    Entrée libre pour tous.

    A l'occasion du 10 Mai, date officielle de la Commémoration de l'abolition de l'esclavage, la Mairie de Paris propose une soirée de projections-documentaires et débats. Organisés simultanément dans 8 mairies d'arrondissement de Paris, ces temps d'échanges permettent à chacun de revenir sur ce crime contre l'humanité.
     
    Le 10 mai est la date officielle choisie par les autorités après avis du Comité pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage (CPMHE) présidée par Françoise Vergès pour commémorer l'abolition de l'esclavage et de la traite négrière dans les colonies françaises. A cette occasion, un certain nombre de manifestations sont organisées sur le territoire hexagonal. Parmi celles-ci, figure celle de la mairie de Paris qui propose une soirée de projections -documentaires suivies d'un débat qui se déroulera simultanément dans plusieurs mairies d'arrondissement. C'est le film réunionnais "Elie ou les forges de la liberté" qui sera projeté. Ce film de William Cally raconte une insurrection d'esclaves le 8 novembre 1811 à l'Ile de la Réunion, dans l'Océan Indien, dans la petite bourgade de Saint-Leu. Ecrasé aussitôt dans le sang par la milice locale, ce soulèvement fait aussi l'objet d'une féroce répression judiciaire. Ce docu-fiction mêlant interviews et mise en scène de la révolte, s'illustre comme un hommage vibrant à ces résistants à la société esclavagiste. Après la projection du film, un débat entre le public et un historien enseignant - chercheur, spécialiste des traites négrières et des sociétés esclavagistes sera instauré. Un échange qui devrait permettre de comprendre les mécanismes et les enjeux d'une révolte et ses conséquences sur la société esclavagiste et sur les esclaves eux-mêmes.

    Entrée gratuite et libre.

    2012_05_05_04_52_120.jpg

    Lieux et horaires:

    2 e arr      19h30    17, rue Léopold Bellan, salle Jean Dame - 01 53 29 75 02
    3 e arr    19h     Mairie du 3e arrondissement, 2 rue Eugène Spuller - 01 53 01 75 36
    9 e arr 15h  Mairie du 9e arrondissement, 6 rue Drouot, salle Rossini  - 01 71 37 76 77
    10e arr     19h        Mairie du 10e arrondissement, salle "La Rotonde", 72 rue du Faubourg Saint Martin
    14 e arr    19h30    Mairie du 14e arrondissement, 2 Place Ferdinand Brunot, salle des mariages - 01 53 90 67 14
    15 e arr    19h30    Mairie du 15ème arrondissement, 31 rue Péclet, salle Saint Lambert
    18 e arr    20h        Mairie du 18e arrondissement, place Jules Joffrin, salle des mariages - 01 53 41 17 82
    19 e arr    19h        Mairie du 19e arrondissement, 5/7 place Armand Carrel, salle des mariages - 01 44 52 29 19
     
    Renseignements:


     Et comme chaque depuis la proclamation de ce jour comme jour de l'abolition de l'esclavage, Le nouveau Président de la République :
                              
    François Hollande commémore l'abolition de... par LeNouvelObservateur

                                 BONNE JOURNEE.
                                      JCLAVEAU
  • AVEC SON EX-COMPAGNON OU NON ?

    Salut !

    Le Figaro nous dit :

    VIDÉO -Avant de se prononcer en faveur de François Hollande pour le second tour de la primaire PS, l'ex-candidate à l'Elysée a multiplié les attaques verbales contre son ancien compagnon.

    ECOUTEZ !

     Source : figaro.fr via laposte.net

     Hollande-Aubry, un débat feutré malgré des tensions<br/>

    VIDÉOS - La maire de Lille a de nouveau reproché au député de Corrèze d'avoir «changé de positions» plusieurs fois sur des thèmes forts. Hollande lui a répliqué un peu plus tard en pointant la responsabilité d'Aubry dans le fiasco du Congrès de Reims en 2008. BONNE LECTURE !