Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

justes

  • A ARGENTEUIL AUSSI, DURANT L'OCCUPATION UN JEUNE JUIF A ETE SAUVE.

     Salut !

     Pour remercier les "JUSTES PARMI LES JUSTES", Des familles vont rececevoir la Medaille des Justes parmi les Nations.

    Pendant l’Occupation, les familles Anne et Aucoin sauvent Jacques Patron, jeune juif dont la famille vient d’être déportée. Aujourd’hui, elles se voient remettre la médaille des Justes parmi les nations.

    Description

    Romantique serait l’histoire si elle n’avait la barbarie nazie et la déportation en toile de fond.
    Une histoire d’amour et de vie sauvée dont quatre des acteurs vont recevoir, à titre posthume, la médaille des Justes parmi les nations.

    Ce sont les enfants de Lucien et Albertine Anne et Maxime et Yvonne Aucoin qui seront décorés le 22 septembre par Yaron Gamburg, porte-parole de l’Ambassade d’Israël en France, et Pierre Osowiechi,
    délégué régional du Comité français pour Yad Vashem.
    Une distinction qui rend hommage aux personnes ayant sauvé, au péril de leur vie, des personnes juives pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Cérémonie
    Jeudi 22 septembre, 17h
    Hôtel de ville d’Argenteuil
    12-14 bd Léon-Feix


    Argenteuil - Médaille des Justes par ArgenteuilTV

    Vidéo de la cérémémonie qui en 2010 a élévé à titre posthume Arthur et Cécile Magnier au rang de Justes parmi les Nations

     Deux petites filles juives ont été recueillies durant la 2e guerre mondiale par un couple d’Argenteuil, Arthur et Cécile Magnier, élevé à titre posthume au rang de Justes parmi les Nations. La cérémonie s'est déroulée à l'école d'Orgemont.