Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

policier

  • Une mère a voulu se suicider avec son bébé de 10 mois. Mais...

    ...ce dernier a miraculeusement survécu à une chute d'un appartement situé au 8ème étage.

    Salut !

    Triste moment, il semble (d'après la police) que ce soit un suicide. Que cette mère de famille de 44 ans a voulu entrainer son bébé dans la mort, mais ce dernier a miraculeusement survécu après une chute par la fenêtre d'un appartement situé au 8ème étage. Ce drame a eu lieu mercredi.

    Dans une note écrite de sa main et retrouvée sous son lit, Cynthia Wachenheim dit qu'elle a craint qu'après plusieurs chutes de son bébé que Keston Bacharach ait souffert lui à cause d'une maladie perpétuelle.
    Share

    Cynthia Wachenheim and Hal Bacharach.
     
    Cynthia Wachenheim and Hal Bacharach.      
    Published: March. 15, 2013 at 3:00 PM By GABRIELLE LEVY, UPI.com 
     
    Elle a pris son enfant dans les bras et a sauté par la fenêtre du huitième étage de leur immeuble, mais le bébé Keston Bacharach a survécu. Sa chute ayant été amortie par le corps de sa mère, avec seulement quelques éraflures.

                                              bonne journée malgré tout.

                                                          jclaveau

    P.S : Je vous prie de m'excuser, si je n'ai pas très bien traduit. Mais je reconnais que depuis que je suis sur Internet, j'arrive quand même à bien me débrouiller. Et je comprends tous les jours, pourquoi mon professeur d'anglais me faisait lire presque tous les jours où il y avait anglais, la première. Et bien sûr...Mais un autre jour, je vous raconterai.

                                                         

  • Un policier tente de se suicider au commissariat.

    Salut !

    Source :   R.L. franceantilles.fr 19.04.2012

    Un coup de feu a retenti hier matin, un peu après 7 heures, dans l'enceinte du commissariat de police de Fort-de-France. Dans un coin de la cour, un jeune adjoint de sécurité (ADS) de 23 ans s'est blessé avec son arme de service.

    Touché à l'épaule, il a été immédiatement pris en charge par les sapeurs-pompiers qui ont reçu l'appel aux secours quatre minutes plus tard. Le fonctionnaire a été acheminé au CHU de Fort-de-France. Selon nos informations, il était conscient au moment de son transfert. Ses jours ne seraient d'ailleurs pas menacés, confirme l'administration policière.
    Suite à ce fait très inhabituel, une enquête a été ouverte pour connaître l'origine du coup de feu. D'après les premiers éléments, le jeune policier aurait tenté d'attenter à ses jours. Ses motivations seraient d'ordre personnelles et familiales. Alors qu'il ne devait pas travailler hier, cet adjoint de sécurité -un agent contractuel de la police nationale chargé d'assister les policiers dans leurs missions de prévention et de répression de la délinquance- serait venu sur son lieu de travail pour commettre son geste.
    Une cellule de veille psychologique a été mise en place dès hier matin au commissariat de Fort-de-France. À la fois pour entendre les policiers présents dans la cour au moment du coup de feu et très choqués. Mais aussi pour assister ceux qui travaillaient avec le jeune homme.

                Triste qu'on ne pense pas aux collègues et à leur devenir surtout si ce geste avait eu des conséquences plus dramatiques.

                 Que cette journée soit pour vous malgré tout "POSITIVE".


  • BOURGES : UN HOMME TUE UNE POLICIERE ET BLESSE...

    ...DEUX PERSONNES AU SABRE.

    Désolée une mauvaise nouvelle.

    Un coup de folie semble avoir saisi un homme à la préfecture de Bourges (Cher) vendredi matin. La radio RTL  qui donne des précisions sur les circonstances indique que le forcené venait de demander une autorisation de port d'armes, une demande que la fonctionnaire de la préfecture n'a pu satisfaire.
    Après ce refus, l'homme, professeur dans un établissement de Bourges, jusque-là inconnu des services de police, a sorti un sabre japonais. Il a d'abord blessé légèrement la fonctionnaire derrière son guichet avant de s'en prendre aux policiers appelés en renfort. Il a alors toucher beaucoup plus sérieusement au flanc une policière, âgée d'une trentaine d'années. Elle est finalement décédée des suites de ses blessures.

    La brigadière était maman de deux enfants.

    Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a précisé que la brigadière était mère de deux enfants et mariée à un policier.
    Un autre policier a également été blessé, avant qu'un adjoint de sécurité ne fasse feu sur le forcené, le touchant au genou. Il a ensuite été maîtrisé pour être immédiatement placé en garde à vue. Selon le maire UMP de Bourges, Serge Lepeltier, interrogé sur BFM TV, «il l'a attaquée (la policière) directement, en voulant très clairement la tuer, il l'a touché à deux ou trois reprises à l'abdomen». Il a également précisé que la fonctionnaire de police était affectée au service de l'accueil de la préfecture. En ce qui concerne les deux autres blessés, le maire a précisé que les blessures étaient moindres.

    http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/une-policiere-tuee-par-un-forcene-bourges-1786585/

    N'ayant pas encore reçu la vidéo, je vous mets ce lien où vous pourrez aussi voir le journal en direct.

    La suite sur :

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/bourges-un-homme-tue-une-policiere-et-blesse-deux-personnes-au-sabre-14-10-2011-1653148.php

    1653154_bourges.jpg

                                               CONDOLEANCES !!!

  • IL URINE EN PLEIN MILIEU DU TRIBUNAL.

     Salut !

        INCROYABLE MAIS VRAI !

    Après avoir été repris par le juge pour avoir marmonné, avoir voulu virer son avocat, un jeune de 17 ans comparaissant pour l'agression d'un policier déboutonne son pantalon pour aller soulager sa vessie dans une poubelle du tribunal. Relativement flegmatique vu les circonstances, le juge va l'avertir: ”Je ne sais comment vous avez été éduqué mais uriner dans une poubelle dans un tribunal n'est pas un comportement approprié. C'est la seconde conversation que nous avons, il n'y en aura pas de troisième.”

    Suite à l'incident, son avocat va demander un test de santé mentale...

     

                           JCLAVEAU AJOUTE :

                  "AUCUN RESPECT NI POUR LA JUSTICE, NI POUR SES PAIRS".