Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

séminaire

  • Lundi 19 août 2013, c'était le Séminaire gouvernemental avec...

    ...Comme sujet de réflexion : "La France dans 10 ans".

    post-event_lg.png   Les enfants : Ce sont les nouvelles armoiries de la République Française.

                                                  Depuis quand ?

                                         Je vais me renseigner et vous en parler.

    Salut,

    Intéressante question, mais si l'avenir avait déjà un autre visage, oui. Sauf, que ce n'est pas le cas.

    Il faudrait plutôt se pencher sur l'avenir des classes pauvre et moyenne. Combien d'entre nous seront encore là dans dix ans ? Dans 25 ans ?

        711245a0264eede7ef55cef8d48acf5d428c9cce.JPG

     Le début du discours de Monsieur le Président.

    Monsieur le Premier ministre,

    Mesdames et Messieurs les ministres,

    Cher(e)s ami(e)s,

    Je vous retrouve pour ce séminaire. Il marque la rentrée du gouvernement.

    Celle-ci est placée autour de trois grandes questions :

    • La préparation du budget. Celui de l’État comme de la Sécurité Sociale, avec les économies à conduire et les prélèvements à limiter ;
    • La réalité de la reprise économique avec ses conséquences sur l’inversion de la courbe du chômage ;
    • La sauvegarde de notre système de retraites par répartition. C’est le patrimoine de chaque Français.

    Les réponses seront apportées par le Gouvernement d’ici la fin de ce mois.

    Mais nous sommes réunis ce matin non seulement pour traiter l’immédiat et l’urgence, mais aussi pour dire ce que nous voulons faire de la France pour les dix ans qui viennent.

    C’est la vocation du pouvoir politique que de définir une stratégie nationale, dans le même temps où il prend en charge les problèmes du quotidien.

    C’est le moment de le faire.

    Il y a un an, nous arrivions aux responsabilités dans le contexte de la crise de la zone euro. Ces incertitudes majeures ont depuis été largement surmontées. Il en reste bien d’autres et nous ne sommes pas encore entrés dans une phase de croissance durable. D’où la nécessité de nous projeter, à condition de bien saisir la singularité de notre pays. Ses atouts comme ses faiblesses.

    La France est une Nation à vocation universelle. Elle pèse dans le destin de l’Europe. Elle a vocation à agir à l’échelle mondiale. Elle a donc besoin d’un projet collectif.

    Nous avons commencé d’y travailler : la loi de refondation de l’école, celle sur l’enseignement supérieur, la transition énergétique, le plan des investissements d’avenir, le redressement productif, le plan pour la compétitivité, la modernisation du marché du travail, la Banque publique d’investissement.

    Nous devons donner un cadre, une cohérence à ces décisions.

    C’est le sens de cette stratégie à 10 ans.

    Pourquoi 10 ans ?

    Parce qu’une décennie c’est le temps du possible, c’est une durée suffisante pour traduire des choix, pour rendre visible les investissements engagés, pour modifier les comportements.

    10 ans, c’est une échelle où bon nombre de tendances et de paramètres sont d’ores et déjà connus. C’est vrai pour la démographie, pour le climat, pour les ressources naturelles et même pour les rapports de force internationaux.

    10 ans, c’est le temps à la fois de la conception et de l’action. En deçà, nous sommes dans la gestion. Au-delà, dans la prospective. Certes, tout ne peut pas être anticipé : les conflits, les catastrophes, les crises. Encore est-ce la responsabilité de la France de contribuer à les prévenir.

    10 ans, c’est aussi le temps qui permet de mesurer les effets tangibles d’une politique. En dix ans, un pays peut perdre ou gagner des places dans les classements internationaux dans de nombreux domaines (recherche, universités, compétitivité…). Peut même changer de statut ! Ainsi, depuis 2002, la France a vécu une « décennie perdue » : dégradation de sa compétitivité, repli de sa production industrielle, atonie de la croissance, aggravation des inégalités, affaiblissement du modèle républicain.

    Quels sont les grands défis que notre pays doit relever d’ici dix ans ?

    J’en vois trois.

    1- Le premier est celui de notre souveraineté.  

    2- Le second est celui de notre excellence. 

    L’excellence, c’est de rendre plus efficace et plus juste notre système de protection sociale et d’organisation territoriale.

    L’excellence, c’est aussi une France capable d’être en avance dans les domaines de la recherche, de la connaissance et de la culture.

    L’excellence, c’est d’être un pays où l’exigence environnementale assure sobriété énergétique, performance économique et solidarité territoriale.

    3- Enfin, le troisième défi est celui de notre unité. 

    Une stratégie à dix ans pourrait s’articuler autour de cinq objectifs.

    Les cinq objectifs et tout son discours dont les grandes phases précédentes via :

    http://www.elysee.fr/chronologie/#e4193,2013-08-19,seminaire-gouvernemental-la-france-dans-10-ans

     Conclusion du Président :

    Notre réunion d’aujourd’hui est la première étape d’un processus qui se poursuivra, sous la responsabilité du Commissariat général, jusqu’à la fin de l’année et fera une large place à la consultation. Il commence avec le travail introductif de Jean PISANI-FERRY et le rapport de Anne LAUVERGEON. Il se conclura avec l’adoption par le Gouvernement de « la stratégie pour la France ».

    « L’avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire », nous a enseigné BERGSON.

    Bref, l’enjeu c’est de ne pas subir mais de choisir. C’est le sens de la démarche engagée aujourd’hui.

    Enfin pour ceux qui aimeraient le voir et l'entendre :

    Télécharger le PDFÉcouter

        Vous pouvez entendre ce discours via une voix synthétique dans l'un des deux liens suivants

     http://media.readspeaker.com/cache/031d978167b799fdd1b7e3cd06ce7fcb/elysee-4191.mp3


    podcast

          Déclaration du Premier Ministre à l'issue du séminaire.

          

          1f14d150b0ac1cbe583b475d565fbc3509d63bfb.JPG

                 MONSIEUR LE PRÉSIDENT ET LE PREMIER MINISTRE.

                   

                                                  BONNE NUIT A TOUS.

         P.SBonjour, je vous conseille de regarder France Ô le feuilleton : "La maison d'à côté".

                  Ici à l'accueil via"programmes en replay" ou en allant dans Télévisions-Radios ou tout

                  simplement le petit écran.

                      A PLUS TARD. le 22/08/2013 0 12H 17.

      ATTENTION :   Je crois bien que c'est l'un des meilleurs épisodes toujours le 22/08/2013 à 14 h 20 toujours sur France Ô. Si vous avez "lâché" cette chaîne, maintenant : "EL DIABLO".  ATTENTION : Il semble que l'épisode le plus cruel, et le plus "réaliste"... C'EST MAINTENANT À 15 h 07 . Si vous n'êtes pas chez vous :

                                   http://www.franceo.fr/direct

          ATTENTION : C'est un peu dur. Laissez France Ô pour les p'tits bouts, et vous allez sur : http://www.france2.fr/direct  pour le jour où tout a basculé.

                      Salut, Toujours sur France2 le 13 08 2013 à 10h 04 : Le jour où tout a basculé.