Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sonde

  • FBToulouse - Toulouse, Capitale des étoiles vous présente et vous parle de :

    Salut,

    Comment allez-vous ? Et les enfants ? Ils se portent bien n'est-ce-pas ?

    Quelques nouvelles ayant pour thèmes : l'Espace, les fusées, départs etc...

     France Bleu

     

     (Re)écouter cette émission  Disponible jusqu'au 20 juillet 2017

     Posté le : Samedi 25 octobre 2014 à 06h40

     Ce qui suit, c'était le 19 octobre 2014 à 20 h 28.

     

    Image d’artiste montrant la comète Siding Spring passant à proximité de Mars.
    Crédit : JPL/NASA

    Le 3 janvier 2013, l’astronome Robert McNaught de l’observatoire de Siding Spring en Australie détecta une nouvelle comète qui reçut le matricule C/2013 A1. L’astre vagabond est toutefois surtout identifié par le nom de l’observatoire. Les premiers calculs de trajectoire montrèrent que Siding Spring vient du nuage de Oort, un réservoir de comètes situé aux confins de notre Système solaire à plus de 20 000 fois la distance Terre-Soleil. Surtout, la course suivie par l’astre passe proche de Mars. Tellement proche, qu’une collision ne pouvait alors être écartée. Toutefois, avec des observations complémentaires, l’orbite de la comète fut affinée et tout risque d’impact écarté.
    On sait désormais que Siding Spring «frôlera» Mars à seulement 135 000 km de distance (donc 3 fois plus près environ que la Lune ne l’est de la terre) le 19 octobre à 20h28 heure française.

     

    Les 5 sondes qui tournent actuellement autour de Mars (la planète rouge).Crédit : NASA/ESA/ISRO/Enjoy Space

    Les sondes concernées sont :  De gauche à droite en haut :                                      Mars Odyssey, Mars Reconnaissance Orbiter et MAVEN de la NASA, Mars Express de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et Mars Orbiter Mission de l’ISRO (Inde).La communauté scientifique a mis sur pied des campagnes d’observation cordonnées afin de tirer profit de cet événement.
    La vidéo NASA ci-dessous résume la situation.

    Comet Siding Spring: A Close Encounter with Mars

     S’il existe de réelles opportunités scientifiques, un risque subsiste pour les sondes. Une collision avec le noyau de la comète est exclue, mais comme tout noyau cométaire qui s’approche du Soleil, celui-ci dégaze en raison de la chaleur et émet gaz et poussières, ce qui forme ce qu’on appelle la coma, sorte d’atmosphère qui entoure le noyau. Le problème est que les particules ainsi émises arriveront dans l’environnement martien avec une vitesse relative très élevée (environ 200 000 km/h !). Selon la taille de ces particules, les sondes peuvent être endommagées, voire détruites.

     

  • UNE NOUVELLE MISSION QUI VA DURER JUSQU'EN JUILLET 2016 POUR JUNO.

     Salut !

     Il y a moins d'une heure que j'ai reçu ceci.

      La Sonde de la NASA JUNO est sur ​​son chemin vers Jupiter.

    Après avoir été lancé à bord d'une fusée Atlas V depuis le Cap Canaveral Air Force Station, en Floride, le 5 août  2011 à 11:25 am Est.

    La sonde solaire arrivera sur Jupiter en Juillet 2016 et elle pourra faire le tour  l'orbite de ses pôles 33 fois pour en savoir plus sur l'intérieur de la géante gazeuse, l'atmosphère et les aurores. Les scientifiques croient que Jupiter est la clé d'une meilleure compréhension des origines de notre système solaire.

      Le lancement de cette sonde a été reporté deux fois.


      2 ème report :

    Le départ commenté en français. C'est parti depuis le 5 août 2011, je l'avais sur ce blog en brouillon.

     Pour les amoureux de l'espace. C'était zen direct. La prochaine fois, sans faute, on sera en direct.

                                                      BON VISIONNAGE !

                                                          JCLAVEAU