Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

villages

  • Pour la fête du baptême du Seigneur, le Pape nous invite via cette vidéo a y participer.

    Salut,

    Dès 9 heures 30, nous pourrons suivre ce dimanche en direct de Rome à la Fête du Baptême du Seigneur.

    Le Pape baptisera des enfants durant cette Eucharistie. Pour suivre cette manifestation, qui aura lieu dans la Chapelle Sistine du Vatican. Vous êtes invité(e)s à regarder cette vidéo dès 9 heures 15 jusqu'à 11 h 15 environ.

    1506521_10153026177907605_5568911536210045804_n

     

    Eucharist with Baptism of infants - 2015.01.11

     Prévu le 11 janv. 2015

    Starts at 9:30am - On the Feast of the Baptism of our Lord, Pope Francis presides over the Eucharist with the baptism of some infants.
    Papa Francesco presiede la Santa Messa e il battesimo di alcuni bambini nella festa del battesimo del Signore.                                                           II)

                                                     II)                       

    La terreur de "l'Etat Islamique" se poursuit dans la plaine de Ninive.

    Les miliciens djihadistes du prétendu « Etat islamique » ont expulsé de Mossoul 10 chrétiens chaldéens et syro-catholiques âgés trouvés au cours d’un ratissage organisé dans les villages de la plaine de Ninive et temporairement accueillis dans la deuxième ville d’Irak, et ce après que le groupe ait refusé d’abjurer sa foi chrétienne pour se convertir à l’islam. Le 7 janvier, le groupe de personnes âgées – dont certaines présentant de graves problèmes de santé – a été accueillis à Kirkuk après avoir passé deux jours dans le froid au sein du no man’s land situé entre les villages occupés par les milices du prétendu « Etat islamique » et la zone placée sous le contrôle des peshmergas kurdes.

    ,« Ils nous avaient chassés de nos villages et de nos maisons pour les occuper – raconte Rachel, l’une des femmes âgées du groupe, contactée par l’Agence Fides – puis ils nous ont rassemblés dans une résidence de Mossoul. Nous avons survécu grâce à l’assistance fournie par un certain nombre de familles musulmanes qui nous portaient de la nourriture et ce dont nous avions besoin. Puis, à un certain moment, ceux du califat nous ont dit que nous pouvions rester là seulement si nous nous convertissions à l’islam. Mais moi, qui me nourrissait toujours du Corps du Christ et allait toujours au sanctuaire pour prier Sainte Barbara, comment pouvais-je renier tout cela ? Je leur ai dit : je ne peux pas le faire. Si vous voulez, chassez-moi ».Une fois expulsés de Mossoul, les personnes âgées ont pu entrer à Kirkuk grâce à l’intercession du Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, qui a convaincu les autorités civiles de suspendre le bloc des entrées dans la ville mis en place pour raisons de sécurité. Avec les 10 personnes âgées, a également été accueillie à Kirkuk l’une des familles musulmanes de Mossoul qui les avait aidées. (fides)

    Source : http://fr.radiovaticana.va/news/2015/01/09/la_terreur_de_letat_islamique_se_poursuit_dans_la_plaine_de_ninive_/1117616

     

  • VIOLS EN RDC : LES CASQUES BLEUS ONT FAILLI À LEUR MISSION.

    bonjour-1.gif

    Les casques bleus ont failli à leur mission en se montrant incapables d’empêcher les viols systématiques dont ont été victimes plus de 500 femmes et enfants en août en République démocratique du Congo, a reconnu mardi un haut responsable de l’ONU.
    Le sous-secrétaire général de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Atul Khare témoignait devant le Conseil de sécurité, dont les membres ont exprimé leur indignation à la suite des viols d’au moins 242 femmes perpétrés dans 13 villages de RDC et ont critiqué l’échec de la mission de l’ONU dans la région, la Monusco, qui a été incapable de les empêcher.
    Entre le 30 juillet et le 2 août, 242 femmes et enfants ont été violés au cours des premières violences, a indiqué Atul Khare.Puis, a-t-il souligné, quelque 260 viols supplémentaires de femmes et d’enfants parfois âgés de 7 ans, ont été perpétrés en août dans les villages du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.
    Le gouvernement de la RDC est le premier responsable de la sécurité de ses citoyens, a rappelé Atul Khare.Mais, a-t-il ajouté, "nous avons clairement échoué également.Nos actions ont été insuffisantes, ce qui a eu pour effet des brutalités inacceptables contre les villageois de la région.Nous devons faire mieux".

    photo_1283935657-6c70d.jpg


    Des soldats de la Monusco en patrouille dans les rues de Luvungi, le 4 septembre 2010 en RDC ©AFP

    "Je me sens personnellement coupable envers les personnes qui ont souffert de ces brutalités", a-t-il ajouté.
    Le responsable onusien a indiqué que des patrouilles supplémentaires et plus systématiques avaient été mises en place dans la région.Il a également appelé à des sanctions ciblées contre les leaders des groupes responsables de ces viols.
    La représentante spéciale de l’ONU pour la prévention de la violence sexuelle dans les conflits armés, Margot Wallström, a dit au Conseil de sécurité que certaines femmes avaient été violées tour à tour par cinq ou six hommes au cours de ces incidents.Elle avait déclaré le 31 août que les chefs de milices et de groupes armés de RDC pouvaient être accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité dans cette affaire.

    Source : New York 'Nations Unies (AFP)

    BONNE JOURNÉE !